Accueil Technologie Walmart s’associe à Microsoft pour le rachat de TikTok

Walmart s’associe à Microsoft pour le rachat de TikTok

Walmart s'associe à Microsoft pour le rachat de TikTok 1

Un nouvel acteur fait son entrée dans l’appel d’offres pour la plateforme chinoise, aux côtés de Microsoft. Le but : concurrencer Amazon, son principal concurrent.

Front commun

Le 27 août, CNBC rapporte que Walmart fait équipe avec Microsoft sur une offre potentielle pour les opérations de TikTok aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Microsoft avait confirmé sa présence dans l’appel d’offres pour TikTok au début du mois.

Walmart ? Oui, ça peut étonner au premier abord. Mais Walmart essaie de rivaliser avec Amazon. CNBC note que l’enseigne souhaite lancer un programme d’adhésion sur le modèle d’Amazon Prime. Or, le commerce électronique et la publicité intégrés sur TikTok, tout comme les créateurs présents sur la plateforme, représenteraient un atout intéressant pour ce faire. Malgré tout, la marque ne précise pas comment, ni si TikTok ferait partie de Walmart+.

Walmart est un client de Microsoft (ou plutôt « un partenaire », selon les mots de la marque). En 2018, Microsoft et Walmart ont annoncé un partenariat stratégique de cinq ans, dans lequel Walmart s’est engagé à utiliser Azure, Microsoft 365, Microsoft AI, et les outils et technologies de l’IoT Microsoft pour moderniser ses opérations de commerce. Comme pour un certain nombre de gros clients d’Azure, Amazon est l’ennemi n°1 de Walmart, tout comme AWS l’est pour Azure.

LIRE AUSSI>>  Netflix a signé un contrat de 60 millions de dollars avec Beyoncé

Une annonce imminente ?

Début août, Microsoft a confirmé poursuivre les discussions avec la société mère de TikTok, ByteDance, au sujet d’une reprise partielle des activités de la plateforme, par le biais d’un article de blog. La société précise que les discussions se termineraient au plus tard le 15 septembre 2020. En même temps, Microsoft discute également avec le gouvernement américain, et notamment le président Trump, à l’origine de l’obligation pour ByteDance de se défaire de ses activités sur le sol américain, au nom de la sécurité.

Oracle a également rejoint la bataille pour TikTok début août. D’après un article, il pourrait être annoncé comme le vainqueur de l’appel d’offres d’ici à 48 heures.

Le délai de 48 heures annoncé serait induit par la démission du PDG de TikTok, qui a laissé entendre lors de son départ qu’un accord à ce sujet était imminent.

LIRE AUSSI>>  Huawei confirme sa bonne santé malgré les sanctions américaines

Une source intéressante pour Microsoft

D’après le New York Times, l’intérêt de Microsoft résidait au départ simplement dans le fait de recruter la plateforme comme cliente de son cloud. Actuellement, TikTok utilise une combinaison de ses propres datacenters et de ceux de Google Cloud pour faire fonctionner ses services.

Mais, une fois que Donald Trump s’en est mêlé, et a lancé sa campagne pour évincer TikTok des Etats-Unis, les plans de Microsoft concernant la plateforme ont changé.

TikTok représenterait une valeur potentielle en termes de publicité et de source de données pour le géant américain, Microsoft étant assez peu présent auprès du grand public (exception faite de la Xbox et de l’univers du gaming). En effet, la société a pris un virage sous la direction du PDG Satya Nadella, pour s’orienter davantage vers les entreprises.

Source: ZDNet

Antenne509/A509
L’information en un clic !

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.