Accueil Politique Une longue moisson pour un petit grain de maïs pour Sénatus dans...

Une longue moisson pour un petit grain de maïs pour Sénatus dans le dossier des échanges téléphoniques

Une longue moisson pour un petit grain de maïs pour Sénatus dans le dossier des échanges téléphoniques 1

Après une semaine que le sénateur Jean Renel Sénatus avait annoncé qu’il allait révéler les noms des personnalités politiques et du secteur privé ayant eu des contacts téléphoniques réguliers avec le chef de gang Arnel Joseph, on l’attendait avec impatience.

En conférence de presse, le mardi 30 avril 2019, le Sénateur Jean Renel Sénatus dans un rapport  de 585 pages de relevés des appels téléphoniques a divulgué seulement deux (2) noms. Il s’agit de l’ex-Premier Ministre Jean Henry Céant et de Vladimir Jean Louis, un agent de sécurité rapproché de l’ex-Président Joseph Michel Martelly.

LIRE AUSSI>>  Cabinet Fritz William Michel: replâtrage ministériel voici l'arrêté officiel

Cette enquête vise à recueillir les appels téléphoniques éffectués du 15 janvier au 1er mars 2019. Le sénateur Sénatus a revélé que la Commission n’a aucune idée des teneurs de ces conversations.

On s’attendait à un minimum de sanctions possibles vis-à-vis de ces personnalités qui sont en pourparler avec le puissant chef de gang, c’est le grand flou. Le sénateur, une nouvelle fois, passe à côté, en n’osant pas s’attaquer au problème de manière plus directe. La semaine dernière le sénateur Sénatus  avait révélé que le sénateur Gracia Delva serait en contact avec ce même bandit armé.

LIRE AUSSI>>  Religions Pour la Paix appelle les protoganistes à consentir une trêve et à s'engager sans délai dans un dialogue inclusif

A509/Antenne509

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.