Accueil Technologie Un incroyable robot chien utilisé par la police américaine

Un incroyable robot chien utilisé par la police américaine

La police de l’État du Massachusetts, aux Etats-Unis, a mis à l’essai un incroyable robot chien d’un mètre de haut pour exécuter quelques exercices en conditions réelles.

Pour l’heure, on ignore quelles seront les missions précises que ce robot quadrupède de Boston Dynamics devra accomplir, mais comme en témoignent les images ci-dessous (10’29), il pourra notamment s’introduire seul dans certains lieux suspects, manœuvré à distance par les forces de l’ordre depuis une manette inspirée de la Xbox de Microsoft.

En son centre, ce robot, baptisé Spot, est doté un large écran tactile qui affiche les images de ses quatre caméras, permettant aux policiers d’avoir une vue d’ensemble lors d’une intervention à risque. Les policiers pourront également contrôler ses déplacements et créer des itinéraires qu’il suivra grâce à ses fonctions automatisées.

«UN OUTIL INESTIMABLE»

En revanche, Spot sera programmé pour des mission de courte durée puisque qu’il est muni d’une batterie amovible dont l’autonomie est de 90 minutes, ce qui n’est pas énorme. Enfin, il est étanche à l’eau et à la poussière, peut transporter jusqu’à 14 kg sur son dos et supporter des températures comprises entre -20 et 45 degrés Celsius.

Selon le lieutenant Robert G. Schumaker, ce robot qui sait également gravir des marches, éviter des obstacles, ou encore tirer un camion, est «un outil inestimable pour des opérations tactiques» et indispensables dans le cadre de la «stratégie de sécurité intérieure» de l’État.

Pour Kade Crockford, le directeur du programme Technology for Liberty, qui défend les droits fondamentaux et les libertés individuelles, «le déploiement de ces technologies se produit plus rapidement que ne le font les systèmes sociaux, politiques ou juridiques», ainsi, «les agences gouvernementales devraient être plus transparentes et informer davantage le public de leur intention de tester et de déployer ces nouvelles technologies.», a-t-il souligné.

De son côté, le PDG de Boston Dynamics, Marc Raibert, pense déjà aux prochaines fonctionnalités de Spot. «La prochaine étape sera sûrement de mettre des armes sur ces robots. La question est de savoir si les américains accepteront l’idée que des robots armés soient déployés dans les rues», a-t-il ajouté.

Source: Cnews

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.