Accueil Technologie TRUMP CONFIRME POUR LA PREMIÈRE FOIS UNE CYBERATTAQUE AMÉRICAINE CONTRE LA RUSSIE

TRUMP CONFIRME POUR LA PREMIÈRE FOIS UNE CYBERATTAQUE AMÉRICAINE CONTRE LA RUSSIE


TRUMP CONFIRME POUR LA PREMIÈRE FOIS UNE CYBERATTAQUE AMÉRICAINE CONTRE LA RUSSIE 1

La cyberattaque, survenue en 2018, a été perpétrée à l’encontre de l’IRA, une agence russe spécialisée dans la désinformation en ligne.

Elles restent d’ordinaire confidentielles et ne sont dévoilées au grand public qu’au compte-gouttes. Les aveux de cyberattaques contre un pays, institution ou groupe de hackers étrangers restent le fruit de circonstances exceptionnelles. Donald Trump a néanmoins saisi l’opportunité d’une interview au Washington Post, ce 11 juillet, pour reconnaître avoir donné son feu vert à une cyberattaque contre l’Internet Research Agency, une « ferme à trolls » russe accusée d’avoir perturbé l’élection présidentielle américaine de 2016.

« Personne ne s’est comporté aussi durement avec la Russie que moi », en a profité pour indiquer le président des Etats-Unis, dans ce qui s’apparente à la première confirmation officielle de cette cyberattaque. Lancée au début des élections de mi-mandat de 2018, elle aurait duré plusieurs jours et se serait avérée fructueuse, toujours d’après Donald Trump.

LIRE AUSSI>>  Facebook: nouvelle fuite de données due à un serveur vulnérable

Préserver les élections de mi-mandat

En 2018 déjà, CNN avait dévoilé l’existence d’une telle attaque informatique à l’encontre de l’Internet Research Agency, en l’attribuant au cyber-commandement américain. L’opération avait pour objectif de dissiper les tentatives de désinformation de l’agence russe, et de préserver l’intégrité du scrutin de 2018. Elle avait notamment eu pour résultat de bloquer temporairement l’accès à Internet de la ferme à trolls.

Un an plus tard, Donald Trump avait reconnu cette cyberattaque entre les lignes, sans se montrer précis. « Vous pouvez partir du principe que cela s’est produit, et que cela s’est produit sous mon administration », avait-il alors confié à CNN. Donald Trump reconnaît désormais qu’une telle initiative s’intègre « dans une politique plus large de confrontation avec la Russie ».

LIRE AUSSI>>  Chris Hughes, co-fondateur de Facebook appelle à démanteler le groupe

Accusée d’ingérence à la suite de l’élection présidentielle américaine de 2016, la Russie a toujours démenti les allégations à son encontre. Le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov les a qualifiées d’ »absolument infondées ». Le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a quant à lui déclaré qu’aucun fait concret ne venait confirmer une telle tentative.

Source: Bfmtv

Antenne509/A509
L’information en un clic !

Partager