Accueil International Russie : l’opposant Alexeï Navalny « empoisonné » en prison par une « matière chimique...

Russie : l’opposant Alexeï Navalny « empoisonné » en prison par une « matière chimique inconnue »

Russie : l'opposant Alexeï Navalny "empoisonné" en prison par une "matière chimique inconnue" 1

L’opposant russe avait été transféré de sa cellule à un hôpital, dimanche 28 juillet, après une réaction allergique qualifiée de « bizarre » par son entourage.

L’opposant russe Alexeï Navalny a été transféré de sa cellule de prison à un hôpital, dimanche 28 juillet, après une réaction allergique qualifiée de « bizarre » par son entourage. Son avocate, Olga Mikhaïlova, a finalement affirmé, lundi matin, qu’il avait été « empoisonné » par « une matière chimique inconnue ». 

L’opposant au président russe, Vladimir Poutine, souffre notamment d’un gonflement des paupières et a de multiples abcès sur le cou, le dos, le torse et les coudes, a expliqué Anastassia Vassilieva, son médecin personnel, dans un message diffusé sur Facebook. Elle a précisé, lors de la conférence de presse donnée lundi matin, qu’Alexeï Navalny avait été renvoyé en prison alors qu’il n’est « pas totalement rétabli ».

Trente jours de prison

« Il fallait le garder en observation », a expliqué Anastassia Vassilieva, assurant que l’hypothèse des autorités selon laquelle il aurait eu une réaction allergique au contact d’un produit chimique en prison ne tient pas la route.

LIRE AUSSI>>  Attaque à la préfecture de police de Paris, l'assaillant neutralisé

« La réaction dermatologique doit se situer à l’endroit où il y a eu contact. Mais Alexeï a une éruption cutanée généralisée. C’est une intoxication généralisée », a-t-elle affirmé.

Opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny a été condamné mercredi 24 juillet à trente jours de prison pour des infractions « aux règles des manifestations ». Il a été renvoyé en prison deux jours avant un rassemblement de l’opposition pour des élections libres, qui s’est soldé samedi par plus de 1 400 arrestations à Moscou, selon une ONG spécialisée dans le suivi des manifestations.

LIRE AUSSI>>  Rwanda: pourquoi des figures du régime s'évanouissent-elles provisoirement?

Source: Franceinfo

Partager