Accueil Éditorial Quand les gangs et/ou kidnappeurs piétinent la société haïtienne

Quand les gangs et/ou kidnappeurs piétinent la société haïtienne

Quand les gangs et/ou kidnappeurs piétinent la société haïtienne 1

Port-au-Prince, le 12 décembre 2020.- En Haïti, la vraie crainte est dans les rues car n’importe où les kidnappeurs n’ont pas froid aux yeux, au vu et au su de toutes les personnes sans scrupule raptent n’importe qui, et demandent des sommes astronomiques pour chaque personne libérée.

En toute tranquilité, les kidnappeurs se fondent dans la masse pour bien rapter des gens. En piétinant la société les crapules amènent avec eux la violence, l’obscurantisme et le chaos. La société est en danger en laissant la peur anesthésier leur vigilance collective pour laisser une place croissante aux gangs.

LIRE AUSSI>>  Le SPNH entre enfantillages et bouillie de violences policières

Dans la société, tous ceux qui ont participé aux cas de kidnapping sont des criminels, d’une manière ou d’une autre il y a des responsables, il y a des exécutants, donc complices, par obligation ou stupidité, mais complices tout de même. Des haïtiens (hommes et femmes) qui portent des armes illégales dans leur quartier ce sont des gens qui portent la perte de toute une zone sur le dos, pour ne pas dire de toute une nation.

LIRE AUSSI>>  Jamais la Chambre des députés n'a été frappée aussi violemment par un ouragan

En effet, la société haïtienne n’a plus de confiance, l’esprit sociétal est à la panique, à la méfiance, et à la surveillance.

En ce sens, il est grand temps de ne pas laisser les kidnappeurs et/ou les gangsters vivent en paix comme ils l’entendent, il faut les traquer. L’insécurité ce n’est pas un problème d’une groupe de personnes mais sociétal, donc la Police Nationale d’Haïti (PNH) doit rétablir l’ordre parce que la population est tétanisée par la peur.

Antenne 509 / A509
L’information en un clic !

Partager