Accueil International Porto Rico: la secrétaire à la justice refuse d’être gouverneur par intérim

Porto Rico: la secrétaire à la justice refuse d’être gouverneur par intérim

Porto Rico: la secrétaire à la justice refuse d’être gouverneur par intérim 1

La crise politique continue à Porto Rico. Après la démission du gouverneur Ricardo Rossello vendredi 29 juillet, aucun remplaçant n’a été trouvé. La secrétaire à la justice Wanda Vázquez devait le remplacer temporairement, mais elle a affirmé dimanche qu’elle n’était pas du tout intéressée, et les manifestants l’appellent à démissionner.

Wanda Vázquez ne veut pas être gouverneur par intérim. La secrétaire à la Justice l’affirmait dimanche 28 juillet sur Twitter, juste après l’annonce d’une autre démission, celle du secrétaire d’État aux Affaires publiques, Anthony Maceira.

Selon la logique constitutionnelle, c’est lui qui devait succéder à Ricardo Rossello, qui a dû démissionner suite à de grandes manifestations à Porto Rico. Il lui était reproché depuis mi-juilletdes propos homophobes, mais aussi de couvrir des actes de corruption au sein du gouvernement.

LIRE AUSSI>>  États-Unis: la Chambre des représentants s’apprête à mettre Donald Trump en accusation ce mercredi

Anthony Maceira était lui aussi impliqué dans ce scandale d’État et a dû quitter son poste. Il fait partie des membres du gouvernement épinglés pour des messages homophobes et misogynes échangés avec le gouverneur via l’application Télégram.

Vázquez aussi complice pour les manifestants

Seconde sur la liste des successeurs, Wanda Vázquez refuse donc d’endosser le rôle, ce qui rassure les manifestants qui lui reprochent d’être complice des dirigeants corrompus de l’île et demandent sa démission.

LIRE AUSSI>>  Commerce: Pékin confirme des avancées avec Washington

Pour le moment, aucun candidat n’a été désigné mais plusieurs noms circulent, dont celui du Président du Sénat Thomas Rivera Schatz et celui de la commissaire à Washington Jennifer Gonzales, deux figures importantes du Nouveau Parti du Progrès dont est issu Ricardo Rossello.

Le gouverneur a moins de cinq jours pour trouver un successeur qui devra être approuvé par le Sénat avant vendredi 2 août à 17 h, heure à laquelle il a prévu de quitter ses fonctions.

Pendant ce délai, les protestations continuent. Lundi 29 juillet à 17 h, un rassemblement est organisé devant le département de la Justice pour réclamer le départ de la secrétaire d’État et de tous les dirigeants proches du gouverneur Rossello.

Source: RFI

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.