Accueil International Ouragan Dorian: le gouvernement des Bahamas sous le feu des critiques

Ouragan Dorian: le gouvernement des Bahamas sous le feu des critiques

Ouragan Dorian: le gouvernement des Bahamas sous le feu des critiques 1

Les journaux de l’archipel lui reprochent sa gestion calamiteuse de la catastrophe causée par le passage de l’ouragan Dorian. Parmi les voix les plus virulentes, on retrouve Bahamas Press qui écrit : « Des agences internationales présentent sur les îles les plus touchées estiment que près de 3 000 résidents de Grand Bahama et d’Abaco pourraient être morts. Peut-être que beaucoup de ces victimes ne seront jamais retrouvées. Ces chiffres choquants prouvent que l’administration du Premier ministre Hubert Minnis est responsable de la pire gestion d’une catastrophe naturelle dans l’histoire des Bahamas ».

Le Miami Herald fait état des interrogations qui circulent notamment sur les réseaux sociaux : « Beaucoup de Bahaméens se demandent si le gouvernement ne dissimule pas le bilan réel, tant les opérations de recherches semblent lentes sur les îles touchées par Dorian ».

LIRE AUSSI>>  Qassem Soleimani, bête noire des États-Unis et ennemi numéro un d’Israël

Le gouvernement se défend. « Duane Sands, le ministre bahaméen de la Santé, rejette les accusations selon lesquelles son gouvernement ne donnerait pas toutes les informations. L’opinion publique devrait porter un regard plus juste sur la tâche titanesque à laquelle l’administration est confrontée », estime le ministre dans les colonnes du Miami Herald. « Les secouristes nationaux et internationaux, accompagnés de chiens, s’enfoncent chaque jour un peu plus dans les zones les plus dévastées. Maison après maison, rue après rue. Ce dimanche, quelque 200 secouristes étaient à l’œuvre rien qu’à Marsh Harbour sur l’île de Grand Abaco ».

LIRE AUSSI>>  Kim Jong-un dans un état critique après une chirurgie?

Pendant ce temps une marée noire pourrait menacer les plages dévastées de Grand Bahama. Le journal bahaméen The Tribune rapporte qu’une marée noire a été découverte non loin de High Rock, une localité de cette île, où sont « situés des grands réservoirs de stockage d’hydrocarbures appartenant à la compagnie pétrolière Equinor. L’Autorité de l’aviation civile des Bahamas a envoyé un avion pour déterminer dans un premier temps par les airs l’étendue et l’ampleur de ce qui s’est passé et pour élaborer un plan d’urgence. Une équipe de la Société des eaux et des égouts a également été envoyée sur place pour évaluer la situation », rapporte le quotidien.

Source: RFI

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.