Accueil International Mort du général Soleimani: L’Iran riposte à coup de roquettes contre deux...

Mort du général Soleimani: L’Iran riposte à coup de roquettes contre deux bases américaines en Irak

Mort du général Soleimani: L'Iran riposte à coup de roquettes contre deux bases américaines en Irak 1

Au moins une douzaine de roquettes ont touché les bases d’al-Assad et Erbil, alors que la télévision d’Etat iranienne affirme que l’Iran a tiré « des dizaines » de projectiles.

Après l’escalade verbale, voici les premiers tirs. Au moins une douzaine de roquettes se sont abattues dans la nuit de mardi à mercredi sur deux bases irakiennes où sont postés des soldats américains, a confirmé le Pentagone. De son côté, la télévision iranienne affirme que Téhéran a tiré « des dizaines » de roquettes en riposte à la frappe américaine qui a éliminé le général Soleimani la semaine dernière.

« A environ 17h30 (23h30 heure de Paris), l’Iran a lancé plus d’une douzaine de missiles balistiques contre des militaires américains et des forces de la coalition en Irak. Il est clair que ces missiles ont été lancés d’Iran et ont visé au moins deux bases à Al-Assad et Erbil », a indiqué le Pentagone dans un communiqué. L’étendue des dégâts est en cours d’évaluation, mais les bases avaient été placées en état d’alerte, et les soldats se tenaient à couvert, précise le communiqué.

LIRE AUSSI>>  Plus incontrôlable que jamais, Donald Trump peut-il faire capoter le G7 ?

Trump suit la situation de « près »

« Nous sommes au courant des informations concernant des attaques contre des installations américaines en Irak. Le président a été informé, suit la situation de près et consulte son équipe de sécurité nationale », a indiqué Stephanie Grisham, porte-parole de l’exécutif américain.

Cette attaque intervient un peu plus de 24 heures après un cafouillage des Etats-Unis, leur commandement militaire affirmant se retirer du pays conformément à un appel du Parlement et le Pentagone démentant. Plusieurs Etats membres de la coalition ont déjà retiré des soldats, par crainte de nouvelles attaques à la roquette, dont une quinzaine ont déjà visé des bases où sont postés les militaires de la coalition depuis fin octobre.

LIRE AUSSI>>  Violences xénophobes en Afrique du Sud: l'inquiétude des étrangers

Plus d’informations à venir sur Antenne509

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.