Accueil Sports LeBron James envoie les Lakers en finale pour la première fois depuis...

LeBron James envoie les Lakers en finale pour la première fois depuis 2010

LeBron James envoie les Lakers en finale pour la première fois depuis 2010 1

Avec 38 points de LeBron James, les Los Angeles Lakers en ont terminé avec les Denver Nuggets (117-107) et se qualifient pour leur première finale NBA depuis la fin de l’ère Kobe Bryant. Ce sera la 10e sur le plan personnel pour le « King », la première avec L.A.

Guess who’s back ? La qualification des Los Angeles Lakers pour les finales NBA, validée samedi soir avec un quatrième succès en cinq matches face aux Denver Nuggets (117-107), marque un double retour. Celui de la mythique franchise californienne dans le grand rendez-vous de fin de saison, pour la première fois depuis le dernier titre de Kobe Bryant & Co en 2010. Et celui de LeBron James, qui n’avait pas été absent bien longtemps, puisqu’il a manqué les Finals qu’une seule fois en dix ans, la saison passée, pour sa première campagne avec des Lakers un peu jeunes et un peu tendres.

38 points pour finir

En fait, depuis le dernier titre des Lakers, le « King » a disputé 9 des 10 dernières finales. Les Nuggets n’étaient pas de taille à stopper sa marche en avant, malgré leurs exploits des tours précédents, et notamment ce come-back après avoir été menés 3-1 face aux Clippers, qui a privé la NBA d’un historique derby de L.A. en finale de conférence, et accessoirement d’un duel de mutants entre James et Kawhi Leonard. Cette fois, LeBron avait face à lui le talentueux Jamal Murray, qui a explosé durant ces playoffs, mais l’ancien joueur de Cleveland et Miami a franchi l’obstacle sans encombre.

LIRE AUSSI>>  Football: Le tirage au sort de la Ligue des Nations

Bien sûr que les Lakers ont besoin d’Anthony Davis (27 points lors du match 5), la grosse différence dans leur effectif par rapport à la saison passée, mais pour conclure, c’est bien James qui s’est occupé de tout en inscrivant 16 points dans le dernier quart-temps, pour terminer avec un énorme triple-double (38 points à 15/25 au tir, 16 rebonds, 10 passes décisives).

« Je ne sais pas si j’ai déjà vu quelqu’un, en personne, prendre à ce point les choses en mains dans le quatrième quart-temps », a glissé le coach des Lakers, Frank Vogel. Et son homologue des Nuggets ne peut qu’admirer l’impact du « King », dont l’arrivée il y a deux ans a transformé les Lakers. « [Il peut] emmener n’importe quelle équipe vers de nouveaux sommets, ce qui définit sa grandeur, souligne Mike Malone. Tout le monde veut débattre pour le titre de meilleur joueur de tous les temps. C’est un débat impossible à gagner. Faites-le et son CV parle de lui-même. »

En pensant à Kobe

Après avoir regardé l’an passé les playoffs à la télévision pour la première fois depuis 2005 (il dit n’avoir raté aucun match), LeBron est de retour à sa place, en finale NBA, pour la dixième fois de sa carrière. Pour la neuvième fois en dix ans, avec une troisième équipe différente. Mais ce n’est pas l’objectif qu’il s’était fixé en arrivant à Los Angeles. James veut un nouveau titre, pour lui, mais aussi pour les Lakers, la franchise la plus célèbre et prestigieuse de la ligue – avec les Bulls et les Celtics si on ne veut pas les vexer.

LIRE AUSSI>>  US Open : la Japonaise Naomi Osaka remporte son 3e titre du Grand Chelem

C’est la promesse qu’il s’était faite, et qu’il avait fait à Kobe Bryant. Bien avant le décès tragique du Black Mamba, en début d’année. Durant ces playoffs, James joue pour la légende, et pas seulement la sienne. « Quand vous enfilez ce maillot Purple and Gold, vous pensez à lui (à Kobe, ndlr), à son héritage, à ce qu’il a accompli pendant plus de 20 ans, à ce pourquoi il se battait sur et en dehors du terrain, à ce qu’il exigeait de ses coéquipiers et de lui-même », a rappelé LeBron. Les deux joueurs n’ont pas suivi le même chemin dans cette ligue, même s’ils ont tous deux essayé de marcher dans les pas de Michael Jordan, mais il affiche la même détermination, celle qui mène vers les sommets.

Si James décroche le titre, dans deux semaines, aux dépens de Boston ou Miami, ce sera son quatrième. Ce sera toujours un de moins que Bryant, et deux bagues de moins que Jordan. Mais il aura l’occasion d’écrire une nouvelle page de son histoire, lui qui occupe déjà une place à part dans le grand livre de la NBA.

Source: Sports

Antenne509/A509
L’information en un clic !

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.