Accueil International Le Canada ferme ses frontières aux voyageurs étrangers, sauf les Américains

Le Canada ferme ses frontières aux voyageurs étrangers, sauf les Américains

Le Canada ferme ses frontières aux voyageurs étrangers, sauf les Américains 1

Le Canada ferme ses frontières à tous les voyageurs étrangers sauf aux citoyens américains, a annoncé le premier ministre Justin Trudeau lundi. 

«Nous fermerons nos frontières aux gens qui ne sont pas citoyens ou résidents permanents au Canada», a-t-il déclaré à l’extérieur devant Rideau Cottage, sa résidence à Ottawa. 

Il a précisé que des exceptions s’appliqueront aux diplomates, aux personnels d’équipages et aux membres de famille de citoyens canadiens.  

Les citoyens américains ne sont par ailleurs pas touchés pour l’instant par la restriction d’entrée au pays, mais M. Trudeau a indiqué que cela pourrait changer si nécessaire.  

LIRE AUSSI>>  Bolivie: Evo Morales déclare qu’il part pour le Mexique

«Nous ne fermons pas la porte à aucune mesure qui pourrait garder les Canadiens en sécurité. Nous allons faire l’évaluation étape par étape», a dit le premier ministre. 

Il a également annoncé que seuls les aéroports de Montréal, de Toronto, de Calgary et de Vancouver accepteront les vols commerciaux internationaux à compter de mercredi. 

Tout voyageur – y compris les Canadiens – qui présenteront des symptômes de la COVID-19 ne pourront toutefois pas monter à bord d’un avion à destination du Canada.

LIRE AUSSI>>  Tensions Iran - USA: Trump menace de frapper 52 sites iraniens si la République islamique attaque du personnel ou des objectifs américains

M. Trudeau a assuré que le fédéral n’allait pas laisser tomber ces citoyens et résidents permanents qui seront ainsi pris à l’étranger, ajoutant que du soutien leur serait fourni. 

Jusqu’à présent, plus de 300 cas de coronavirus ont été détectés au pays.  

Un premier décès est survenu la semaine dernière, en Colombie-Britannique, et trois autres dans cette même province ont été annoncés ce lundi, pour un total de quatre décès au Canada depuis le début de la crise.

Partager