Accueil Faits divers Le Beluga XL, l’avion cargo géant d’Airbus, est bon pour le service

Le Beluga XL, l’avion cargo géant d’Airbus, est bon pour le service

Le Beluga XL, l'avion cargo géant d'Airbus, est bon pour le service 1

Le premier Beluga XL, un avion cargo aux dimensions démesurées destiné à transporter des pièces d’appareils entre les différents sites de production d’Airbus, est entré en service, a annoncé ce lundi l’avionneur européen.

L’avion Beluga XL est officiellement mis en service. Ce mastodonte des airs, dont la bosse au-dessus du cockpit évoque celle du cétacé, offre une capacité de transport supérieure de 30% à celle de son prédécesseur, le Beluga ST. Sa mise en service officielle permettra de « soutenir la montée en cadence en cours de la production des programmes d’avions civils », explique Airbus.

« Avec 63 mètres de long et un diamètre de fuselage de 8 mètres, le BelugaXL possède la plus grande section de soute de tous les avions cargo existants dans le monde », affirme-t-il, précisant qu’il peut transporter deux ailes d’un gros-porteur A350 quand le BelugaST ne pouvait en emporter qu’une.

LIRE AUSSI>>  La NASA a découvert un astéroïde si rempli d'or qu'il pourrait bouleverser notre économie

L’avion cargo peut convoyer 51 tonnes sur 4000 km

L’avion-cargo hors norme d’Airbus avait effectué, en février 2019, son premier vol entre les sites de Brême (Allemagne) et Toulouse, avec une (précieuse) charge à son bord, composée de la voilure complète d’un A350 XWB, soit deux ailes au lieu d’une pour la version précédente. 
    
Dérivé de l’A330-200, il peut transporter 51 tonnes sur 4000 kilomètres et « sera exploité sur 11 destinations en Europe » entre les différentes usines de l’avionneur en Allemagne, France, au Royaume-Uni ou encore en Espagne.

LIRE AUSSI>>  En pleine crise du coronavirus, les compagnies aériennes volent à vide pour ne pas « perdre leur place »

L’avion, qui avait effectué son premier vol le 19 juillet 2018, a obtenu la certification de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) en novembre 2019 à l’issue de 700 heures d’essais en vol.
    
Il doit être produit à six exemplaires. Un deuxième modèle est déjà en cours d’assemblage. Les ingénieurs d’Airbus sont partis d’une base d’A330-200 Freighter, « avec une large réutilisation des composants et équipements », précise-t-on chez le  constructeur aéronautique européen.

L’américain Boeing dispose de son côté de quatre exemplaires d’un cargo destiné à usage interne, le Dreamlifter, dérivé du B747-400.

Source: AFP

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.