Accueil International La Russie attaque dans l’ouest de l’Ukraine et s’approche du territoire de...

La Russie attaque dans l’ouest de l’Ukraine et s’approche du territoire de l’UE et de l’OTAN

Les forces de Poutine bombardent Lutsk, à 87 kilomètres de la Pologne, Ivano-Frankivsk, à 153 de la Roumanie, et Dnipro, à l’est. Moscou annonce que 16 000 combattants du Moyen-Orient combattront dans la guerre.

Les forces du Kremlin ont étendu leurs attaques ce vendredi aux environs de deux villes de l’ouest du pays, très proches des frontières avec deux Etats membres de l’UE et de l’OTAN, la Pologne et la Roumanie ; ils ont également atteint l’est du centre de l’Ukraine. Mijailo Podoliak, le principal conseiller du président ukrainien, Volodímir Zelenski, a confirmé sur ses réseaux sociaux l’offensive contre Loutsk, située à 87 kilomètres de la Pologne, et contre Ivano-Frankivsk, à 153 kilomètres de la frontière avec la Roumanie. Dans la première de ces villes, les cibles ont été, selon les autorités ukrainiennes, l’aérodrome et une usine voisine. Des sources gouvernementales régionales ont confirmé la mort de quatre soldats et que six autres ont été blessés.

LIRE AUSSI>>  Commerce: Pékin confirme des avancées avec Washington

Lors de l’offensive russe contre Loutsk (213 000 habitants), quatre missiles ont touché plusieurs cibles sur la base militaire. « Vous pouvez imaginer ce que c’est que de subir une attaque comme celle-là », ont déclaré ces sources. « Les gens ont peur ». Le ministère russe de la Défense assure avoir lancé des « attaques de précision » contre deux « bases aériennes » dans ces villes.

Depuis le début de l’invasion russe, le 24 février, les forces du Kremlin ont attaqué pas moins de 20 hôpitaux et centres de santé, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La quatrième Convention de Genève interdit d’attaquer des civils pendant les guerres, accordant une protection spéciale aux centres de santé, surtout s’il s’agit d’hôpitaux pédiatriques et de maternité, comme celui attaqué cette semaine à Marioupol, la ville qui célébrera bientôt 10 jours de siège que les Rouges Cross a décrit comme « apocalyptique ».

LIRE AUSSI>>  L'ancien président hondurien Juan Orlando Hernández arrêté, accusé de trafic de drogue par les États-Unis

Dans les 16 jours que dure l’offensive, au moins 2,5 millions d’Ukrainiens se sont réfugiés de la guerre dans les pays voisins, selon le dernier chiffre mis à jour par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Sur le ton contradictoire qui l’a caractérisé à divers moments de l’invasion, Poutine a assuré ce vendredi qu’il y avait « certains changements positifs » dans les pourparlers de la Russie avec l’Ukraine. Au début d’une rencontre avec le dirigeant autoritaire biélorusse, Alexandre Loukachenko, le président russe a déclaré que ses émissaires l’avaient informé qu’il y avait eu quelques progrès dans le processus de négociation, qui se poursuivait « presque quotidiennement ».

©️ 2022 #A509

Antenne 509 / A509
L’information en clic !

Partager