Accueil Santé La mission conjointe OMS-Chine sur le coronavirus publie ses résultats de recherche

La mission conjointe OMS-Chine sur le coronavirus publie ses résultats de recherche

La mission conjointe OMS-Chine sur le coronavirus publie ses résultats de recherche 1

Des informations clés sur le nouveau coronavirus figurant dans le rapport de la mission conjointe OMS-Chine sur la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) viennent d’être diffusées :

L’agent pathogène

Le virus possède les caractéristiques typiques de la famille des coronavirus et appartient à la lignée Betacoronavirus 2b. L’analyse complète de la séquence du génome du nouveau coronavirus a révélé que son parent le plus proche est la souche de coronavirus de type SRAS BatCov RaTG13 provenant de chauves-souris, et que son matériel génétique est identique à 96%.

Le COVID-19 provient d’animaux, mais on ne sait pas lesquels. Des preuves semblent toutefois indiquer que les chauves-souris sont des porteurs naturels de ce virus. Les hôtes intermédiaires entre les chauves-souris et les humains n’ont toutefois pas encore été identifiés.

La mission conjointe OMS-Chine sur le coronavirus publie ses résultats de recherche 2


Selon toute probabilité, les premiers cas identifiés à Wuhan, la capitale de la province du Hubei (centre de la Chine) et épicentre de l’épidémie, ont contracté l’infection à partir d’une source animale, car beaucoup de patients ont déclaré avoir visité ou travaillé au marché de gros de fruits de mer de Huanan.

La transmission du virus

Le nouveau coronavirus est transmis par des gouttelettes et des objets porteurs du virus lors de contacts étroits et non protégés. La propagation par voie aérienne du COVID-19 n’a pas été signalée et il ne semble pas qu’il s’agisse d’un mode de transmission majeur.

LIRE AUSSI>>  Coronavirus: Israël renforce les interdictions d'entrée sur son territoire

Dans les établissements de santé, des gens peuvent attraper le virus s’ils respirent des gouttelettes contaminées par le virus et en suspension dans l’air.

Le virus peut être trouvé dans des échantillons fécaux de certains patients, toutefois la voie fécale-orale ne semble pas être le moteur de la transmission du COVID-19.

Les symptômes

Les symptômes du COVID-19 peuvent aller de l’absence de symptômes à une pneumonie grave. Sur la base de 55 924 cas confirmés, la fièvre (87,9%) et la toux sèche (67,7%) demeurent les plus typiques. La période d’incubation moyenne est de 5 à 6 jours.

La plupart des personnes infectées par le virus développent une maladie bénigne et peuvent récupérer. Environ 80% ont présenté une maladie légère à modérée, 13,8% une maladie grave et environ 6,1% ont été touchés de manière critique. Par ailleurs, des patients confirmés ne présentant aucun symptôme ont été rapportés.

LIRE AUSSI>>  Haïti : le MSPP n'a pas encore élaboré un protocole d'action contre le nouveau coronavirus

La démographie de l’épidémie

L’âge médian des patients est de 51 ans, la majorité des cas (77,8%) ayant entre 30 et 69 ans.


Les personnes les plus exposées au risque de maladie grave sont les personnes de plus de 60 ans et les personnes souffrant d’affections sous-jacentes telles que l’hypertension, le diabète, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires chroniques et le cancer. La maladie est relativement rare chez les enfants.

Le taux de moralité

A la date du 20 février, le taux de mortalité brut des cas confirmés en laboratoire était d’environ 3,8%. Les chiffres varient selon le lieu (5,8% à Wuhan contre 0,7% dans le reste de la Chine), et la moralité augmente avec l’âge.

Le taux de mortalité est plus élevé chez les hommes que chez les femmes (4,7% contre 2,8%), et les patients ayant des problèmes de santé sous-jacents présentent également des taux plus élevés : 13,2% pour ceux qui sont atteints de maladies cardiovasculaires, 9,2% pour ceux ayant du diabète, 8,4% pour ceux ayant de l’hypertension, 8,0% pour ceux atteints de maladies respiratoires chroniques et 7,6% pour les malades du cancer. 

Partager