Accueil Éditorial Justice pour Jovenel Moïse: de l’espoir à la désillusion ou de la...

Justice pour Jovenel Moïse: de l’espoir à la désillusion ou de la désillusion à l’espoir ?

Justice pour Jovenel Moïse: de l'espoir à la désillusion ou de la désillusion à l'espoir ? 1

Port-au-Prince, le 7 septembre 2021.- Aujourd’hui fait deux mois après l’exécution du président Jovenel Moïse par des mercenaires colombiens en complicité avec des haïtiens. Jusqu’à maintenant personne ne sait qui a commandité cet assasssinat crapuleux, qui est l’auteur intellectuel ? Qui a financé cet acte odieux ?

À quel point ces personnes qui ont financé l’exécution Jovenel Moïse, osent avec beaucoup d’hypocrisie se moquer du peuple Haïtien. Ils se foutent de la population, il faut se rappeller que c’est le peuple Haïtien qui paie toute cette mascarade.

Il faut arrêter de mentir et manipuler, considérant le comportement du CSPN présidé par Ariel Henri, la réputation dudit PM s’écorne de manière prononcée ces dernières semaines notamment suite à la défense piteuse des complices de l’assassinat du Président Jovenel Moïse qui sont des intouchables. Il faut le pointer du doigt.

LIRE AUSSI>>  Son Excellence, fini le temps des promenades improductives…passons aux choses sérieuses

C’est étonnant que la classe politique et la classe économique soient limpides comme eau de source. Ces deux classes corrompues et déconnectées des aspirations de la jeunesse, largement majoritaires. Le peuple a vu et entendu celles et ceux qui veulent prendre le pouvoir dans une transition camouflée. Nul ne sait où cette transition pronée conduira Haïti, ce dernier objectif est le symptôme aux ambitions démesurées et au mépris des règles démocratiques (incapacité de gagner la présidentielle dans les élections) et surtout pour détourner l’enquête sur la mort de Jovenel Moïse.

LIRE AUSSI>>  André Michel, l'ogre de la division, de la violence aveugle et du chaos

Les heures, les jours, les semaines, et les mois passent, la tendance n’a pas évolué dans le sens de l’espoir pour trouver justice pour Jovenel Moïse, c’est la désillusion. Il n’y a autre que de l’espoir à la désillusion. Et visiblement, justice pour Jovenel Moïse ce n’est pas pour aujourd’hui. Ni pour demain. La lutte est/sera longue et remplie d’embuches.

Rolain E. Rigaux
@rrigauxe

Antenne 509 / A509
L’information en un clic !

Partager