Accueil Société Haïti: Plusieurs pays demandent aux acteurs d’engager un dialogue inclusif

Haïti: Plusieurs pays demandent aux acteurs d’engager un dialogue inclusif

Haïti: Plusieurs pays demandent aux acteurs d'engager un dialogue inclusif 1

Alors que la Mission des Nations Unies pour l’Appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH) achevait ses deux années d’existence, le Conseil de sécurité a exprimé ce mardi 15 octobre son inquiétude pour l’avenir d’Haïti, qui s’apprête, après 15 années, à vivre pour la première fois sans mission de maintien de la paix. 

Le Secrétaire général adjoint M. Jean-Pierre Lacroix a évoqué un cercle vicieux par lequel l’insécurité alimente l’instabilité politique et génère une paralysie générale.  Haïti continue d’avoir besoin du soutien de la communauté internationale et des Nations Unies, a-t-il constaté, assurant à cette occasion que la fin du maintien de la paix ne signifierait pas la fin des efforts de l’ONU pour honorer les droits des victimes du choléra et des atteintes sexuelles.

LIRE AUSSI>>  Haïti: La vie reprend son cours doucement

La France, les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Indonésie, ont appelé les responsables à engager au plus vite un dialogue inclusif, même si, comme l’a reconnu l’Union européenne, tous les efforts sont jusqu’à présent restés vains.  Il est cependant de la responsabilité première du Président Jovenel Moïse d’engager ce « dialogue véritable » et ce sera aussi la priorité du Bureau intégré, a insisté la France.

LIRE AUSSI>>  EDH: Communiqué de presse

Pour le Secrétaire général adjoint, la capacité et la responsabilité de sortir de la crise, qui risque de saper les progrès accomplis au cours des dernières années, est du ressort des Haïtiens de toutes sensibilités politiques.  Seuls leur engagement en faveur d’un dialogue politique de bonne foi, leur rejet de la violence, et leur volonté de rechercher des compromis peuvent tracer le chemin pour trouver les solutions permettant de traiter, par des réformes, les racines les plus profondes, politiques et institutionnelles, de l’instabilité récurrence en Haïti, a-t-il affirmé.  

Source: un.org

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.