Accueil Éditorial Haïti: Objectivité d’être journaliste au lieu d’être journaliste-militant

Haïti: Objectivité d’être journaliste au lieu d’être journaliste-militant

Haïti: Objectivité d'être journaliste au lieu d'être journaliste-militant 1

Être journaliste c’est savoir faire de belle analyse objective, de belle synthèse, il ne faut surtout pas employer des palabres stériles et prises de positions ridicules de malfaisants pour que l’opinion publique les prenne au sérieux.

En arrêtant la désinformation et d’être aux ordres, il faut travailler sans être juge et partie. En étant objectif et non militant, il faut oublier le buzz mais en informant. Ne pas intervenir et ne pas reprendre quand les politiques (de tout bord) disent de grosses conneries/fakenews en direct.

LIRE AUSSI>>  Haïti: le mal persiste rien n'avance

Un journaliste doit être honnête dans l’esprit de la charte déontologique de Munich 1956. En ne cherchant pas de l’audience avec du sensationnel mais avec du vrai. En arrêtant de se montrer complaisant envers certains partis politiques, ou idéologie. Il faut toujours être objectif et n’appartient pas à un millionaire qui influence les informations.

LIRE AUSSI>>  Zokiki, dans les limbes et ça nous rappelle la cigale et la fourmi

Quelques journalistes haïtiens de plus en plus vendent du vide, des passés ré-inventés, en faisant fi des grands pas du dernier millénaire. Ils préferrent voir brûler le pays comme un activiste radical.

Pour être réellement objectif, il faut donner la parole à tous et notamment à ceux avec qui on est en désaccord sur de nombreux sujets. C’est cela effectivement la démocratie.

Antenne509/A509

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.