Accueil Éditorial Haïti: l’opposition est partout et nulle part

Haïti: l’opposition est partout et nulle part

Haïti: l'opposition est partout et nulle part 1

Port-au-Prince, le 23 septembre 2020.- Depuis des mois et des mois, l’opposition radicale haïtienne n’a qu’une hantise: la transition. Les opposant.e.s de la Présidence de Jovenel Moïse cherchent une formule pour prendre le pouvoir, jusqu’à maintenant chaque stratégie ne donne pas le résultat escompté. La démocratie c’est savoir accepter le mandat d’un président.

De ce fait, l’opposition haïtienne est un pur produit de la discorde, leurs révendications ne sont pas conformes à la démocratie. Si elle veut la démocratie, il faut une élection avec plusieurs candidats, pas une transition pour mettre au pouvoir une personne désignée. Peut-être que l’opposition radicale a peur de se faire rejetter massivement aux prochaines élections. Donc, l’opposition haïtienne doit défendre le bon sens.

LIRE AUSSI>>  Coronavirus, la pandémie qui met fin aux inégalités dans notre système de santé

Les opposant.e.s sont plus que des porte-paroles de la violence et sont responsables des malheurs qui engendrent la société haïtienne. Certaines personnes ne connaissent pas le sentiment de honte.

En Haïti, les dirigeants de l’opposition radicale dénoncent l’injérence américaine mais envoient leurs enfants dans des collèges américains. Il ne faut pas se cacher face à l’hypocrisie qui règne en leur sein. Le politiquement correct doit se remettre en question, ladite opposition fait ou fera-t-elle son examen de conscience ?

LIRE AUSSI>>  Haïti: soutien total aux forces de l'ordre

Haïti, un pays dans toute sa splendeur, mais elle est à la dérive due à sa soit disant classe politique puisque les représentant.e.s extrémistes ne manquent pas. En effet la violence reflète le vide de l’âme.

Antenne 509/ A509
L’information en un clic !

Partager