Accueil Politique Haïti: le sénat de la disgrâce

Haïti: le sénat de la disgrâce

Haïti: le sénat de la disgrâce 1

La scène des militants envahissaient le sénat de la République, hier mercredi 11 septembre, en compagnie des sénateurs de l’opposition laisse perplexe beaucoup d’observateurs.

Les militants ont fait voler en éclats la porte d’entrée vitrée de la salle, ils ont saccagé la salle de séance devant les yeux des policiers, des sécurités du parlement et dans le même temps, ils arrivaient à incendier un bus de CIMO à l’entrée du parlement.

Les coupables ne sont pas des inconnus pour les sénateurs de l’opposition.  En ces derniers temps, pourquoi ils détruisent la salle avant chaque séance de ratification au sénat ? Qui va endosser la responsabilité des dégradations ? Cela semble être devenu un nouveau mode de contestation. La société agacée et choquée par la quantité des chaises saccagées et renversées et sans oublier des cas de corruption qui s’accumulent au sénat de la République.

LIRE AUSSI>>  Assemblée Nationale: deuxième convocation pour l'ouverture de la deuxième session ordinaire de 2019

Le sénateur Youri Lartortue avait déclaré: « Ce sont des étudiants qui sont en train de saccager la salle de séance du sénat » et un sécurité de la chambre haute (police parlementaire) affirmait dans l’anonymat: « Ce ne sont pas des étudiants, ce sont des « chimères » qui sont accompagnés les sénateurs de l’opposition » et il a poursuivi en évoquant « la passivité des policiers ». Ils ont franchi un cap dans la violence envers les institutions étatiques.

LIRE AUSSI>>  Arrêté nommant les neuf membres du Conseil Électoral Provisoire

Le constat est visible. L’ état des faits au sénat laisse à désirer. Quelle est l’estimation des dégâts ?

Antenne509/A509

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.