Accueil Éditorial Haïti: le mal persiste rien n’avance

Haïti: le mal persiste rien n’avance

Haïti: le mal persiste rien n'avance 1

Le pays ne bouge pas, Haïti est en mode pause depuis plus de quatre mois. Rien ne bouge. Tout le monde est satisfait, il parrait. Déjà, deux Premiers ministres et plusieurs cabinets durant ces quatre derniers mois et quelques semaines.

Jean-Michel Lapin, Premier ministre nommé et installé après l’ex-PM Jean-Henry Céant, sans jamais arrivé à présenter sa Politique générale. Un autre Premier ministre nommé Fritz William Michel pour remplacer l’ex-Premier ministre Jean-Michel Lapin celui qui a remplacé l’ex-Premier Ministre Céant. Ce Fritz William n’est pas encore installé mais il a entre ses mains son arrêté présidentiel le nommant Premier ministre et leurs membres de son Cabinet.

Le Président Jovenel Moïse ne marche pas dans l’idée de l’installer en moment. Donc, on peut parler du gouvernement Moïse/Lapin qui est toujours en activité, pas encore du gouvernement Moïse/Michel qui reste flou puisque Fritz Willian n’est pas installé. Quand le parlement l’invitera pour faire la séance de l’Énoncée de sa politique générale, personne le sait.

LIRE AUSSI>>  Une honte et une souillure pour le Sénat haïtien

Une première dans l’histoire de l’humanité une minorité parlementaire prime sur la grande majorité. Que du buffle ! Le parlement joue sa partition assez bien. Des parlementaires inefficaces qui profitent à chaque fois des remaniements de cabinet pour poser leurs pions. Ce sont eux qui vont voter le gouvernement, quand ils ne sont pas satisfait des postes qui leurs ont du, ils sont absents. Pas de séance.

Vu la conjoncture, le Président Jovenel Moïse se sent confortable sans gouvernement. Incroyable. Les employés de l’État ne touchent pas depuis deux mois, les caisses sont vides pour les employés et contractuels mais pas pour les parlementaires. L’argent circule à flot dans leurs poches.

LIRE AUSSI>>  Seront-elles des idiots les prochaines générations haïtiennes ?

Les membres du secteur privé sont devenus de plus en plus riche au détriment du peuple. Ils détiennent tous les richesses du pays et faire semblant que la vie est dure pour eux aussi. Imoralité totale.

Les bandits font la une avec des armes de guerre, la population meurt chaque jour par balles. Personne n’est à l’abri. Sans oublier, la saison cyclonique est déjà dans nos murs. Pas de gouvernement, pas de budget. Dans quatre semaines, la réouverture des classes, pas de gouvernement, pas de budget. Le pays est en mode pause avec des crises: politique, économique, sociale…rien n’avance, Monsieur le Président Jovenel Moïse, le mal persiste.

Antenne509/A509

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.