Accueil Éditorial Haïti, la République des fossoyeurs de crises politiques insolubles

Haïti, la République des fossoyeurs de crises politiques insolubles

Haïti, la République des fossoyeurs de crises politiques insolubles 1

Difficile de prédire une issue heureuse aux crises Haïtiennes, car les fossoyeurs politiques ne le souhaitent pas de sitôt. Ils ne l’entendent pas de cette oreille. Ils en vivent. Ils les respirent et feront tout ce qu’ils peuvent pour que ça dure le plus longtemps possible. Parce que les crises et les barricades sont leur avenir et leur gagne-pain – autant miser dessus pour continuer à se la couler douce.

Ces fossoyeurs ne sont pas de la dernière pluie. Ils savent choisir leurs moments et des médias pullulant d’imbéciles pour vomir, sur nos têtes de linotte, leurs larves destructrices et pire, ces médias, eux, embauchent des journalistes capables de faire le sale boulot, parce que les affaires sont les affaires.

L’hypocrisie est la trame de fond des discours de ces fossoyeurs politiques et journalistes véreux prêts à vendre leurs âmes pour quelques sous. Aucun autre homme politique ne siéra à leurs visions réductrices des choses. Aucun autre homme politique ne plaira à leurs chapelles composées de malveillants. D’ailleurs, ils détestaient Estimé, ils avaient Manigat et sa femme en horreur. Ils continuent de détester tout autre politicien animé de visions progressistes et de rêves de grandeur. L’idéal, pour eux est de tenir Haïti dans leurs sales paumes et de rester maîtres des lieux, maîtres du jeu politique et du déraillement de la machine. La sortie des bandits fédérés en G9 – l’autre jour – leur donne déjà de la motivation et des envies de reprendre la mobilisation qui nous a mis à genou, entre l’enclume du pays-lock et le marteau de la décote de la gourde. Ils salivent déjà à l’idée de tout reprendre et de nous forcer à nous soumettre à leurs volontés.

LIRE AUSSI>>  Quand les collaborateurs du président Jovenel Moïse ont les gênes de la trahison

Prenez le temps d’écouter André Michel, Rony Timothée et consorts. Ils sont les archétypes des fossoyeurs politiques. Leurs prises de position sont toujours motivées par la déraison et une volonté certaine de faire du mal. Pour cela, personne ne peut leur ravir cette habileté à mentir avec aisance et à inventer des artifices dont s’abreuve une population naïve, délétère et en panne de discernement et qui, sous la férule de la malveillance politique, peut être amenée à s’autodétruire pour le plaisir et pour quelques sous.

LIRE AUSSI>>  COVID-19, 24 CAS ET DEJA UN MORT: EVITONS LA FACTORIELLE 24 (24!)

Les crises sont comme le baromètre, elles mesurent les envies politiques et montrent l’étendue de possibilités des fossoyeurs pour faire de l’argent facile sur le dos d’une population qu’ils prétendent défendre avec zèle. La sale politique est leur dada et creuser des crises politiques insolubles n’est que leur péché mignon. Haïti connaîtra des crises, aussi longtemps que les activistes politiques sont au chômage. Le problème, ils ne travaillent pas. Ils ne voudront pas d’emploi réel, sauf des emplois fictifs qui leur permettront, sans travailler, de retirer leurs chèques à la fin du mois. Ah! fossoyeur quand tu nous tiens.

KéDar, Juillet 2020

Antenne509/A509
L’information en un clic !

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.