Accueil Opinion Haïti: L’ effet transition s’évapore pendant que l’opposition se fracasse

Haïti: L’ effet transition s’évapore pendant que l’opposition se fracasse

Haïti: L' effet transition s'évapore pendant que l'opposition se fracasse 1

Aujourd’hui, il ne reste que des illusions dans l’imaginaire des opposants du président Jovenel Moïse, l’opposition s’échoue sur tous les aspects, l’objectif de mettre en place un gouvernement de transition s’évapore et les différents plateformes de l’opposition ne sont pas crédibles.

Tout commence, le 7 et 8 juillet 2018 avec des émeuttes, depuis ce jour-là les manifestations violentes se multiplient pour contrecarrer le gouvernement jusqu’au mois de novembre 2019, à partir de ce mois, peu à peu les manifestations perdaient de l’intensité et se reduisaient à de simple conférence. Toutes les tentatives pour déloger Jovenel Moïse au palais National restent en vain. L’ opposition radicale ne trouve pas de formule.

Le secteur le plus touché lors des manifestations violentes de l’opposition c’est l’économie haïtienne. Au lieu que l’opposition aide la société de vivre mieux, elle la rend prisonnier dans leur maison pendant des mois et des actes de pillages se font souvent. En ce sens, leur crédilité baisse de jour en jour.

LIRE AUSSI>>  Il faut être taré pour manifester dans un pays comme Haïti à l'heure de la Covid 19

Alors, il n’y a pas de leader capable d’unir cette opposition plurielle chargée d’égos. C’est ainsi que l’image des opposants se fracasse considerablemment dans l’opinion publique. Plusieurs voitures, des engins lourds, des magasins, des boutiques, des petits marchands ont perdus beaucoup d’argents par le biais des militants de l’opposition qui encendient, cassent, et volent leur bien.

Le pays s’éloigne de la politique avec des discours bla, bla, bla sans jamais aboutir à rien. Plusieurs sondages (Ayiti Nou vle A; Tripotay Lakay…) ont prouvés que la population n’est pas pour une transition et ne fait pas de confiance à cette opposition.

LIRE AUSSI>>  Politique en Haïti: la bêtise, le profit et la méchanceté ont encore de beaux jours devant eux

C’est très triste de voir ce qui arrive à cette opposition radicale tant dans le fond comme dans la forme. Evidemment, l’opposition s’évapore grace aux vieux leaders de la classe traditionnelle qui ne prennent jamais de recul depuis la chute de Duvalier en février 1986, ces vieux démons cherchent toujours d’occuper la scène politique.

En 2020, pas de transition possible, le pays marche sur le pas d’un gouvernement d’union nationale, au vue des pourparlers l’opposition se fracasse et entre dans les rangs pour s’asseoir sur la table de négociation.

Antenne509/A509

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.