Accueil Éditorial HAÏTI, GOUVERNANCE ET ABONNÉS ABSENTS…

HAÏTI, GOUVERNANCE ET ABONNÉS ABSENTS…

HAÏTI, GOUVERNANCE ET ABONNÉS ABSENTS… 1

Tout changement de système ou d’orientation de la politique doit passer par le gouvernement, à travers sa politique publique. Aussi, les ministres doivent-ils conduire et appliquer le programme que le président, lui-meme a présenté à la population durant ses mois de campagne en sorte que combinaison terre-eau-soleil-population devra être capable de nous apporter la paix d’esprit, une paix qui nous fuit depuis la nuit des temps.

Plus de deux ans plus tard, loin de nous apporter de la justice sociale, ce programme fond dans l’amateurisme et dans une sorte de tâtonnement forçant la population à sortir de ses gonds pour réclamer une meilleure gestion de la chose publique qui doit prendre en compte ses desiderata et les problèmes séculaires auxquels le pays est confronté. S’il est vrai que les ennemis du pouvoir n’ont de cesse de lui dresser des embûches le retardant en chemin et lui empêchant de mettre le peu qu’il soit de son programme à exécution, il est aussi bien vrai que bon nombre d’entre les ministres et secrétaires d’État ne foutent rien et se cantonnent aux abonnés absents.

A tout seigneur, tout honneur et dans ce cas-ci, l’honneur revient au président de la République à qui il incombe la tâche de nous guider vers le progrès et de veiller au respect de nos droits inaliénables. Depuis plusieurs mois, tout indique que le pays n’est pas dirigé et cela s’en ressent dans toutes les sphères de la vie nationale. Le dollar atteint ses plus hautes cimes, le chômage décourage, l’embauche recule, le panier de la ménagère n’est plus ce qu’il était, il y a 10 ans, l’insécurité et la poussée de gangsters font froid dans le dos, les activités socio-économiques n’existent pas et s’écroulent sous la coupe réglée des bandits armés qui, allègrement tuent, volent et kidnappent sous le regard complice et résigné d’une population en perte de repère. La vie s’arrête tout de go et les collaborateurs immédiats du président de la République ne sont que de simples spectateurs frappés d’inaptitude.

LIRE AUSSI>>  QU’EST-CE QUI SÉPARE HAÏTI DE LA SOMALIE?

Le ministre de la Justice est aux abonnés absents, il est à la République ce que l’appendice est à l’humain. Il ne contrôle rien du tout et se perd dans une sorte de dilettantisme redondant. Le pouvoir judiciaire est malade, gangrenée par la corruption des juges qui vendent la justice comme des petits pains chauds et n’était-ce le dévouement de la police nationale, quoique anémique, on ne saurait plus à quel saint se vouer.

Le ministre de l’Intérieur et des collectivités territoriales ne brille que par la majestuosité de son local. C’est juste une belle coquille vide, alors que l’âme de la république devrait être jalousement gardée. La question de la sécurité nationale est simplement un oeuf chaud dans la paume d’un enfant et que dire du service de renseignement dont les fonds vont dans les poches plutôt que dans les services qui y sont préposés. L’immigration et l’émigration sont juste des concepts que l’on ne maîtrise pas parce qu’appartenus aux temps des Duvalier.

Le ministre de l’agriculture, lui n’existe que de nom, mais comment parler de l’agriculture, s’il n’y a aucune politique publique destinée à sa relance et à sa réhabilitation? Comment camper, aujourd’hui ce ministère dans la relance de l’économie nationale et comment continuer à dire aux enfants qu’Haïti est une terre essentiellement agricole?

Si l’on devait primer la médiocrité, Ronsard Saint-Cyr, le secrétaire à la Sécurité publique remporterait le prix haut la main. Voilà une tâche ardue et multidimensionnelle confiée à un homme dont l’incompétence ronronne sous le capot de l’ignorance.

Le Secrétaire d’État à la Sécurité publique devait être l’homme le plus occupé de la République. Il est préfet de discipline, policier, maire. Il appartient à toutes les sphères de la Sécurité publique. Il reste le « dépositaire de l’autorité de l’État dans les 10 départements ». Il demeure responsable de l’ordre public : il détient des pouvoirs de police qui font de lui une « autorité de police administrative ». Dans la lutte contre l’insécurité, il a son mot à dire et doit y être très actif plutôt que de jouer un rôle de figurant. La question des marchés publics et des stations de véhicules à chaque coin de rues, rendant difficile la circulation, doit être son dada. Il faut admettre que négligence et irresponsabilité tuent plus que les accidents de la circulation. Les citoyens doivent être protégés même contre eux-mêmes.

LIRE AUSSI>>  13 Janvier 2020: Rentrée parlementaire entre pleurs, grincements de dents et négation de bilan

Que doit-être un secrétaire d’état à la justice et à la sécurité publique ?

Ce n’est ni plus ni moins qu’un préfet qui assure l’ordre, la tranquillité publique et veille à ce que les citoyens soient constamment protégés. Il travaille de concert avec les forces de police, les municipalités et toute autre institution versée dans le domaine de la sécurité publique. Ce doit être l’homme le plus occupé de la République, parce qu’il travaille tous les jours, toutes les nuits. Son travail ne se résume pas au port de jolis costumes ou à être omniprésent dans les affaires de stupéfiants. Il est un préfet de discipline, un agent de la sécurité publique. Il doit lutter même contre la joie, car les débordements de joie peuvent être tout aussi fatals. Il est aussi et surtout un pacificateur. Comme je viens de le dire, le secrétaire d’état à la sécurité publique devrait être l’homme le plus occupé de la République. Ronsard Saint-Cyr est-il cet homme responsable, compétent, dynamique et par-dessus tout prévenant?

S’il l’on veut changer les choses, si l’on veut changer le système, il faudra commencer par être responsable, dynamique et avisé, l’honnêteté seule ne suffit pas, elle aide seulement à soigner son image. Mais dans l’état actuel des choses, les serviteurs de la nation doivent être proactifs et pétris de compétence et “ The right man doit être au right place”. Point barre!

KéDar, Décembre 2019

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.