Accueil Éditorial Gang en Haïti: légitimation ou banalisation ?

Gang en Haïti: légitimation ou banalisation ?

Port-au-Prince, le 18 mars 2021.- Les quartiers pauvres ça existe depuis des siècles mais il fut un temps tout le monde pouvait s’y promener sans avoir peur de se faire taper dessus. Les gangs à l’intérieur des quartiers populaires c’est un phénomène qui ne dâte pas d’hier comme toujours ces quartiers portent le flambeau. En Haïti, ce sont des quartiers gangsterisés. En effet, les gangs sont dans tous les domaines ça devient alarmant. Il faut commencer à bien ouvrir les yeux.

Depuis quand des terroristes sont libres pour prendre la parole ? Aujourd’hui, les quartiers gangstérisés sont très médiatisés et que la société découvre la voix des bandits en tournant le bouton de la radio, en montant sur la toile. Les journalistes haïtiens les appellent « commandant » et les donnent la parole à chaque instant sans aucune crainte pour que les citoyens les écoutent et ils ne sont peureux de dire ce qu’ils veulent.

LIRE AUSSI>>  Qu’est-ce que la Haute Cour de Justice ?

Les journalistes aident les membres des gangs à véhiculer de vieux poncifs pour faire mal. Ils n’ont honte de rien. Pour un journaliste soit disant, c’est en fait leur seule manière d’atteindre un niveau d’audience.

Le secteur privé haïtien qui achète les jeunes hommes des banlieues pendant des décennies pour des raisons économiques en partie. Ce secteur laisse prospérer les bandes en les donnant de l’argent, d’arme et de materiel oppérationnel pour protéger leurs entreprises surtout pour ce secteur le problème est plus économique, politique, en partie social, et même parfois idéologique.

De plus, le secteur privé prêt à tour pour avoir toujours l’hégémonie de l’économie haïtienne entre leurs mains, pour cela met de grands moyens pour faire des traffics en utilisant les gangs et profite sur la question de pauvreté et de chômage des jeunes des quartiers pauvres pour les faire devenir des instruments consentants.

Il est très important de signaler la politisation des gangs parce que l’utilisation de jeunes hommes comme gangsteurs est très ancienne et de jour en jour le phénomème s’amplifie. Où les politiciens les utilisent pour tuer des personnes, brûler des maisons et kidnapper des gens. Ça démontre qu’il y a une lutte permanente pour le pouvoir. Les gangs sont très enracinés dans la vie politique haïtienne.

LIRE AUSSI>>  Haïti: il y a une absence totale de lucidité d'élitisme

Le mal d’une société paisible ce sont les politiciens pourris qui manipulent les jeunes hommes et femmes depuis très longtemps en les donnant des armes pour gagner les élections.

Banaliser la pratique malsaine des gangs n’est pas à l’ordre du jour et d’autre en plus n’est pas facile, vu que la tendance en Haïti se manifeste davantage pour les légitimer. L’ennemi de la République ce sont ces crétins et ces ignares qui légitiment les gangs armés au lieu de les banaliser.

L. H. I.

Antenne 509 / A509
L’information en un clic !

Partager