Accueil International Frappe américaine en Irak: Pompeo tacle les alliés européens

Frappe américaine en Irak: Pompeo tacle les alliés européens

Frappe américaine en Irak: Pompeo tacle les alliés européens 1

Les Européens ne se sont pas montrés assez solidaires des Etats-Unis. Lors d’un entretien sur la chaîne Fox News vendredi soir, le chef de la diplomatie américaine a reproché aux alliés européens de ne pas avoir aidé Washington à mettre en oeuvre l’intervention américaine de jeudi en Irak


Après l’assassinat ciblé de Qassam Soleimani et de Abou Mehdi al-Mouhandis, le chef de la diplomatie américaine a justifié sur la chaîne télévisée la frappe de drone ordonnée par Donald Trump : l’Iran était en train de préparer une attaque de grande ampleur dans la région et sa mort a permis d’éteindre l’incendie.

LIRE AUSSI>>  Libye: le cousin de Mouammar Kadhafi attaque Hillary Clinton devant la justice

Et le secrétaire d’Etat américain en a profité pour tacler les Européens, pas assez solidaires, dit-il, des Etats-Unis. « Ce que les Américains doivent savoir, c’est qu’en décidant d’abattre Qassam Soleimani, le président Trump a sauvé des vies américaines. Je viens de passer les dernières heures à m’entretenir avec nos partenaires régionaux sur ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons, à demander de l’aide… Et ils ont été formidables.

En revanche, les Européens ne nous ont pas aidés autant qu’ils le pouvaient. Les Britanniques, les Français, les Allemands doivent comprendre que ce que nous avons fait a aussi permis de sauver des vies en Europe. Car Qassam Soleimani et ses troupes ont aussi mené des campagnes meurtrières en Europe ».

LIRE AUSSI>>  Tensions Iran - USA: Trump menace de frapper 52 sites iraniens si la République islamique attaque du personnel ou des objectifs américains

« C’était une bonne chose pour le monde entier et nous appelons chacun dans le monde à soutenir l’action des Etats-Unis pour faire en sorte que la République islamique d’Iran se comporte simplement comme une nation normale », a poursuivi le secrétaire d’Etat.

A l’exception notable d’Israël, qui a approuvé le raid américain, la majorité des dirigeants mondiaux, notamment les Européens, se sont gardés d’apporter un tel soutien.

Source: RFI

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.