Accueil Éditorial FANTOM 509 DANS LES BOTTES DU TERRORISME

FANTOM 509 DANS LES BOTTES DU TERRORISME

FANTOM 509 DANS LES BOTTES DU TERRORISME 1

Ayant revendiqué la mort du père de l’ancien patron de la Police Nationale d’Haiti, Fantom 509 a franchi le seuil de l’inacceptable, de l’intolérable et du terrorisme. Plus besoin de se voiler la face et plus besoin de retenir ses mots pour les condamner, les éléments de cette organisation sont des terroristes qui utilisent la terreur pour faire peur et se faire écouter.

Dans un autre éditorial, j’ai souvenance d’avoir écrit ce qui suit et je cite » Les voies menées au terrorisme sont telles que les adhérents au groupe Fantom 509 sont en train de les tracer. Leurs déclarations arrogantes et incendiaires, leurs semblants de revendications, leur va-t-en-guerre et leur bataille contre l’Etat sont suffisants pour les voir faire partie de la liste noire de l’oncle Sam aux côtés d’Al-Qaïda et du Hezbollah.

Hier soir, je suis tombé des nues, rien qu’en écoutant les diatribes menaçantes de l’ancienne policière Yanick Joseph qui promet de mutiler l’Etat haïtien, s’il s’avise à toucher un membre de cette organisation criminelle. Plus loin, dans une discussion sur une fréquence de la PNH, un agent de Fantom 509 a menacé de représailles l’actuel Directeur départemental de l’Ouest (DDO) et promet la mort à tout policier qui se dresserait devant eux.

LIRE AUSSI>>  Référendum: pour ou contre une nouvelle Constitution

Pas besoin d’être un expert pour entrevoir du terrorisme dans cette rhétorique sanglante jointe à des actions réprouvantes à chaque fois qu’ils gagnent les rues. Rappelez-vous que la méchanceté faite aux autres et dont vous êtes complices, que vous l’applaudissez ou l’encouragez, vous reviendra un jour ou l’autre en pleine gueule et cela s’appelle Karma.

Je comprends bien que l’opposition politique manifeste contre le pouvoir en place, c’est son droit le plus entier, mais j’ai peine à comprendre que des secteurs organisés de la société approuvent ces menées subversives empreintes de haine et de déraison politique orchestrées dans le seul but de faire capoter l’institution policière. Il est clair que Fantom 509 fait le jeu de la classe politique. Leur revendication salariale n’est qu’un prétexte pour supporter les manœuvres déloyales de l’opposition politique qui, depuis 3 ans, se bat pour renverser le régime.

LIRE AUSSI>>  Haïti: sans bol d'espoir avec la politique

Aujourd’hui, le kidnapping fait des vagues et s’amplifie depuis les premières sorties de Fantom 509, preuve que leurs mouvements ne feront pas les beaux jours de l’institution qui a besoin du support de tous ses membres pour se renforcer et se lancer donc à l’assaut de l’insécurité galopante qui endeuille et frustre la population haïtienne et dont la montée coïncide avec la terreur imposée par Fantom 509. Pa janm bliye “chimen bouton se chimen maleng” et ceux qui, aujourd’hui, se prennent à rire de la violence orchestrée par Fantom 509, n’auront pas d’yeux pour pleurer demain, parce que la vie est un boomerang, ce qu’on lui donne aujourd’hui, elle nous le renvoie demain.

KéDar, Novembre 2020

Partager