Accueil Éditorial FANTOM 509 À DEUX PAS DE FRANCHIR LA LIGNE ROUGE

FANTOM 509 À DEUX PAS DE FRANCHIR LA LIGNE ROUGE

FANTOM 509 À DEUX PAS DE FRANCHIR LA LIGNE ROUGE 1

Aujourd’hui, sous les applaudissements de quelques riverains naïfs, tout au long de son parcours, Fantom 509 s’est encore donné en spectacle, comme s’il s’agissait d’un simple rituel. Ils ont incendié une demi-douzaine de vehicules de service de l’Etat, preuve qu’ils ont d’autres motivations, les unes plus imprécises que les autres.

Pourquoi demander la révocation de l’actuel DG de la PNH? Pourquoi se mettent-ils dans les bottes de lavalas, ceux-là même qui avaient orchestré l’opération Bagdad en 2004? Pourquoi ces dits policiers ont-ils peur de Léon Charles? Il faut croire que Lavalas est encore nostalgique de sa petite opération qui a vu périr des dizaines de personnes (civils et policiers) et ajouté à cela, une centaine de citoyens ont vécu les horreurs du kidnapping. Y a-t-il une certaine corrélation entre entre les faits ?

LIRE AUSSI>>  Michel J. Martelly, le vrai-faux absent du gouvernement

La question de salaire et de « tikat » est juste de la poudre aux yeux. Rien qu’un vaste écran de fumée pour pouvoir masquer leurs véritables motivations. Fantom 509 est porteur des revendications d’un secteur politique souffreteux et à bout de souffle. Son mouvement précède toujours celui de l’opposition politique. L’intérêt, au dire de Napoléon Bonaparte, est un langage que les hommes parlent sans grammaire.

Mal en prend ceux qui s’avisent à supporter ce mouvement (réactionnaire) terroriste de ces policiers. Demain ils l’auront regretté quand Fantom 509 se transformera en Sentier lumineux.

Avant, les groupes armés n’étaient pas aussi puissants. Ils le sont devenus aujourd’hui avec notre tolérance, l’impunité et la protection qu’ils reçoivent des secteurs organisés de la société. Après la débandade des groupes armés, à présent incontrôlables, on ne saurait se laisser flinguer par la gloutonnerie morbide des éléments de Fantom 509 perdus dans des rififis dangereux et capables de déboucher sur une guerre civile ou bataille idiote entre confrères policiers.

LIRE AUSSI>>  La confusion des pouvoirs, un danger pour la démocratie et les libertés individuelles

Gare au terrorisme ! Gare au Fantom 509 ! Et gare à l’intérêt qu’il poursuit, parce que l’intérêt et la politique président plus souvent à l’accueil que l’estime et la bienveillance, une citation de Joseph Sanial-Dubay.

KéDar, Novembre 2020

Antenne509/A509
L’information en un clic !

Partager