Accueil Technologie Etats-Unis : le déploiement de la 5G commence, mais prendra plusieurs années

Etats-Unis : le déploiement de la 5G commence, mais prendra plusieurs années

Etats-Unis : le déploiement de la 5G commence, mais prendra plusieurs années 1

Dans le monde, plus de quarante opérateurs ont déjà commencé ce processus, dans une vingtaine de pays. Après les téléphones, viendront de nombreux autres objets connectés, comme les ordinateurs portables et les tablettes.

Elle était attendue comme le messie : la 5G est arrivée aux Etats-Unis. Plus précisément, les opérateurs ont commencé à la déployer, en utilisant essentiellement les infrastructures existantes. Mais le processus va prendre plusieurs années, surtout dans un pays aussi immense que les Etats-Unis. Dans le monde, plus de quarante opérateurs ont commencé le déploiement, dans une vingtaine de pays. En tête, la Corée du Sud, mais aussi la Chine et le Japon, qui accueille les Jeux olympiques en 2020.

La 5G américaine existe en plusieurs parfums. En très haute fréquence, les utilisateurs peuvent escompter des vitesses très rapides – de l’ordre d’un Gigaoctet par seconde – mais il vaut mieux se trouver juste à côté de l’antenne, car les ondes dites « millimétriques » ne se propagent pas loin et sont limitées par toutes sortes d’obstacles (les murs, la pluie…). L’opérateur Verizon a pris le parti de déployer ce type de 5G, en commençant par quelques aires très restreintes dans une trentaine de centre-villes. Ces réseaux s’apparentent plutôt à de l’internet fixe, très haut débit, sans passer par la fibre.

LIRE AUSSI>>  Huawei est le premier équipementier télécom à proposer du Li-Fi

Plus d’un million de téléphones 5G vendus en 2019

Plus les fréquences sont basses, mieux elles se diffusent. Les opérateurs qui utilisent le spectre basse-fréquence de la 5G couvrent donc plus de territoire, mais fournissent des vitesses nettement moins élevées. C’est l’option choisie par T-Mobile, qui assure pouvoir desservir, potentiellement, 200 millions de personnes dans plus de 5 000 villes. A des vitesses seulement 20% plus rapides qu’avec la 4G, selon les experts du secteur. « T-Mobile, c’est le plus gros déploiement, parce qu’ils utilisent les mêmes antennes que leur réseau 4G », note Eliane Fiolet, cofondatrice d’Ubergizmo, un site sur les tendances technologiques.

LIRE AUSSI>>  Apple ouvre un laboratoire dédié au recyclage des iPhone

AT&T, autre grand opérateur américain, propose une « 5G E » (4G améliorée), une 5G tout court, disponible dans une vingtaine de villes, et une 5G+, la très haute fréquence seulement pour les entreprises, dans des zones délimitées. Sprint, enfin, s’est positionné sur les moyennes fréquences, des ondes qui intéressent aussi AT&T et Verizon car elles représentent un bon compromis entre la surface couverte et les performances.

Mais, surtout, il faut avoir un smartphone compatible. En 2019, 1,6 million de téléphones 5G ont été vendus aux Etats-Unis, d’après la CTA. Elle table sur vingt millions en 2020 et 133 millions à l’horizon 2023.

Source: France Info

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.