Accueil International États-Unis: guerre ouverte entre Donald Trump et Nancy Pelosi

États-Unis: guerre ouverte entre Donald Trump et Nancy Pelosi

États-Unis: guerre ouverte entre Donald Trump et Nancy Pelosi 1

La guerre est ouverte entre la puissante chef de la majorité démocrate de la Chambre et le président américain. Après avoir annulé mercredi 22 mai sa rencontre avec les dirigeants de l’opposition suite à une remarque de Nancy Pelosi, Donald Trump s’en est vivement pris ce jeudi 23 mai à son adversaire du Congrès au cours d’une conférence de presse impromptue et plutôt décousue. Quelques heures plus tôt, la cheffe des démocrates de la Chambre avait exprimé ses inquiétudes sur la santé du président.

Nancy Pelosi n’a pas son pareil pour provoquer le président. Elle manie avec calme un langage qui a le don de l’ulcérer. Au lendemain d’une passe d’armes à la Maison Blanche, elle a dit être inquiète sur la santé de Donald Trump et a ajouté : « Je prie pour le président des États-Unis. J’espère que sa famille, son administration ou ses conseillers vont intervenir pour le bien du pays ».

LIRE AUSSI>>  Droit du sol: Trump va limiter les visas pour femmes enceintes

Le président ne pouvait pas rester sans réagir. Il a d’abord douté des compétences de Nancy Pelosi, à propos du traité commercial avec le Mexique et le Canada. « C’est un désastre. Elle ne comprend pas le texte », a-t-il dit.

Avant de revenir sur la rencontre de la veille avec les dirigeants démocrates : « Je suis rentré dans la pièce. Il y avait Chuck le pleurnichard et Nancy la folle. Je vais vous dire, je l’observe depuis longtemps, elle n’est pas la même personne, elle est perdue ».

LIRE AUSSI>>  Covid-19 : Donald Trump suspend la contribution des États-Unis à l'OMS

C’est la première fois que le président affuble Nancy Pelosi d’un tel surnom. Donald Trump qui a par ailleurs tenu à faire témoigner ses conseillers sur son propre calme lors de la rencontre avec les démocrates. « Vous étiez très calme et très direct », témoigne une femme. « Très calme, vous avez présenté les choses… », renchérit un homme. « Très calme, direct et clair », poursuit une autre conseillère.

Le président a enfin qualifié les démocrates de bons à rien, et a déclaré qu’il était lui-même un génie extrêmement stable.

Source: RFI

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.