Accueil Éditorial En Haïti, le « toutologue » cette maladie médiatique qui n’en finit pas

En Haïti, le « toutologue » cette maladie médiatique qui n’en finit pas

En Haïti, le "toutologue" cette maladie médiatique qui n'en finit pas 1

Port-au-Prince, 7 juillet 2020.- La « toutologie » a vu le jours au XXIe siècle, c’est la science de tout savoir. Le monde du « toutologue » est celui des hommes très confiants qui pensent toujours et toujours que leur opinion c’est la réalité rien d’autre que la réalité. Les « toutologues » sont des expert.e.s en toutes matières, ils/elles ont la science infuse, ce sont des supers doué.e.s.

Et bien sûr, le « toutologue » n’est jamais se remettre lui-même en question, il est toujours un éternelle victime de ce que lui-même a crée. Dissimulé derrière les fantasmes provocateurs, la croyance des « toutologues » est naturellement bonne. En outre, les « toutologues » appartiennent aux peureux qui croient qu’ils sont braves, qui n’ont pas confiance en l’avenir. Ils confondent mythe et réalité.

LIRE AUSSI>>  Médiocrité ministerielle en Haïti

En somme, le « toutologue » est un virus médiatique qui croit être un enseignant et avec sa croyance nulle, il pense acquérir le public. Quand il est sur les ondes, sur la forme, il gesticule énormément. Sur le fond, phrases compliquées, longues, sans contenu s’adressant à son public et à lui même. Par ailleurs, le « toutologue » veut toujours réécrire l’histoire à leur profit. Il ne prendra jamais la parole pour défendre Haïti mais pleurnicher seulement sur son cadavre.

Les « toutologues » n’existent que par leurs opinions qui ne sont souvent qu’un ensemble de préjugés issus d’une opinion unique, celle qu’ils ont d’eux même. Ainsi, les « toutologues » se sentent détenteurs. trices d’une mission dont ils/elles ne connaissent ni les tenants ni les aboutissants, tout ça pour faire un buzz minable, à défaut de talents.

LIRE AUSSI>>  Haïti: quelle démocratie

En démocratie chacun peut donner son avis mais avec la responsabilité d’avoir conscience des limites. En Haïti, c’est sur ce point que ça se passe mal, les toutologues ce sont des spécialistes de toutes les questions. C’est une maladie médiatique très répandue.

Etant donné, la civilisation tend à améliorer pas à pas, donc Haïti doit avancer ne pas régresser.

Antenne 509/A509
L’ information en un clic !

Partager