Accueil Santé Covid-19 : le Royaume-Uni devient le premier pays à approuver le molnupiravir,...

Covid-19 : le Royaume-Uni devient le premier pays à approuver le molnupiravir, un traitement du laboratoire Merck

Covid-19 : le Royaume-Uni devient le premier pays à approuver le molnupiravir, un traitement du laboratoire Merck 1

Une pilule et beaucoup d’espoir. Le Royaume-Uni a annoncé, jeudi 4 novembre, être le premier pays à autoriser le molnupiravir, traitement par comprimé contre le Covid-19 élaboré par le laboratoire américain Merck. Les antiviraux comme le molnupiravir agissent en diminuant la capacité d’un virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie.

« Aujourd’hui est un jour historique pour notre pays, car le Royaume-Uni est désormais le premier pays au monde à approuver un antiviral qui peut être pris à la maison contre le Covid-19, a déclaré le ministre de la Santé, Sajid Javid, dans un communiqué. Cela changera la donne pour les plus vulnérables et les immunodéprimés, qui pourront bientôt recevoir ce traitement révolutionnaire. »

Eviter des symptômes graves

Le molnupiravir a été autorisé par l’agence de régulation britannique, la MHRA, pour une utilisation chez les personnes souffrant d’un Covid léger à modéré et présentant au moins un facteur de risque de développer une maladie grave (obésité, plus de 60 ans, diabète, maladies cardiaques).

LIRE AUSSI>>  Comment calculer son cycle menstruel ?

Son application peut être double : à la fois permettre aux personnes déjà atteintes de ne pas souffrir de symptômes graves, mais aussi à celles ayant été en contact rapproché de ne pas la développer. Administré aux patients dans les jours qui suivent un test positif, le traitement réduit de moitié le risque d’hospitalisation, selon un essai clinique réalisé par Merck, également appelé MSD en dehors des Etats-Unis.

LIRE AUSSI>>  Cuba ferme le pays au tourisme

Le gouvernement britannique, confronté à des taux de contamination au Covid-19 parmi les plus élevés au monde, a annoncé le 20 octobre avoir commandé 480 000 traitements de molnupiravir. Il a aussi signé un contrat pour 250 000 traitements de ritonavir, un autre antiviral du laboratoire américain Pfizer déjà utilisé contre le VIH, dont l’efficacité contre le coronavirus Sars-CoV-2 fait l’objet d’essais cliniques. La France, elle, a commandé de quoi traiter 50 000 malades avec le médicament de Merck.

Source: FranceInfo

Antenne509/A509
L’information en un clic !

Partager