Accueil International Coup d’état parlementaire au Venezuela, deux présidents pour un parlement

Coup d’état parlementaire au Venezuela, deux présidents pour un parlement

Coup d'état parlementaire au Venezuela, deux présidents pour un parlement 1

Chaos et confusion au Venezuela où le parlement a désormais deux présidents. D’un côté Juan Guaido, leader de l’opposition, de l’autre Luis Para, un député pro-Maduro. Une situation sans précédent…

C’est au cours d’une session parlementaire électrique que Luis Parra, presque inconnu, s’est proclamé président de l’Assemblée législative. Il l’a fait, mégaphone à la main, parce que les techniciens du son de l’hémicycle refusaient d’ouvrir les micros… Pourquoi ? parce qu’au même moment, des forces de police empêchaient Juan Guaido, le président en exercice du Parlement, d’entrer dans la chambre.

On ne sait pas combien de voix a obtenu Parra, expulsé il y a peu du parti Primero Justicia après avoir été accusé de corruption, ni si le vote a atteint le quorum nécessaire, mais son élection a été le point culminant d’un coup d’État parlementaire chaviste. Maduro a aussitôt reconnu Luis Parra, se réjouissant de ce que Juan Guaido ait été « évincé ».

LIRE AUSSI>>  Kanye West dans la course à la Maison-Blanche ?

A l’extérieur, les policiers ont donc fait reculer Juan Guaido, qui a pourtant tout tenter pour être présent dans l’hémicycle au moment du vote. Ces images de Guaido, reconnu comme le président intérimaire du Venezuela par près de 60 pays escaladant les grilles ont de quoi faire le tour du monde…

Le dernier épisode de cette journée de folie au Venezuela a été la réélection de Juan Guaido à la présidence de l’assemblée nationale par une centaine de députés de l’opposition depuis le siège du journal El Nacional, dans le centre de Caracas.

LIRE AUSSI>>  Poutine appelle les Russes à "rester à la maison", le Kremlin reconnaît la menace du coronavirus

Guaido a été félicité par les Etats-Unis pour sa réélection. Il a alors convoqué la première session de l’assemblée nationale mardi. Luis Parra a fait de même, reste à savoir quelle forme va prendre ce nouveau schisme institutionnel au Venezuela.

Source: AFP

Partager