Accueil International Colombie: d’anciens chefs des FARC annoncent reprendre les armes

Colombie: d’anciens chefs des FARC annoncent reprendre les armes

Colombie: d'anciens chefs des FARC annoncent reprendre les armes 1

Un coup dur pour le processus de paix en Colombie : d’anciens chefs rebelles des FARC ont repris les armes. Dans une vidéo publiée ce jeudi, l’ancien numéro 2 de la guerilla Ivan Marquez annonce une deuxième naissance des FARC, avec comme objectif de combattre l’oligarchie et la corruption.

Les FARC sont morts, vive les Farcs ! A peine deux ans après leurs dissolution suite aux accords de paix signés en septembre 2016 avec le gouvernement colombien, l’ancienne guérilla renait de ses cendres. Une annonce faite par l’ex-numéro deux Ivan Marquez, sous le sigle d’origine des FARC. Il est apparu entouré d’une dizaine de combattants armés, dont deux femmes.

LIRE AUSSI>>  Tensions Iran - USA: Trump menace de frapper 52 sites iraniens si la République islamique attaque du personnel ou des objectifs américains

« Nous annonçons au monde que la deuxième lutte des FARC a commencé, sous la protection du droit universel qui aide tous les peuples à prendre les armes contre l’oppression. C’est la suite de la guérilla en réponse à la trahison de l’Etat concernnant les accords de paix de la Havane. L’Etat sera confronté à un nouveau mode opératoire de notre part. Nous répondrons uniquement en cas d’attaque. »

LIRE AUSSI>>  RDC: des écoles catholiques n'appliquent pas la gratuité de l'enseignement

Sur la vidéo apparaît également un autre ex-dirigeant des FARC, Jésus Santrich. Accusé de trafic de drogue, il s’était enfui il y a quelques mois.

Ivan Marquez avait lui aussi pris ses distances par rapport au processus de paix. Dans la vidéo, il accuse le gouvernement de ne pas avoir tenu ses engagements. Ivan Marquez annonce également une alliance avec l’autre guérilla colombienne, l’ELN.

Source: RFI

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.