Accueil International Bolivie: le gouvernement et les pro-Morales décident de faire baisser la tension

Bolivie: le gouvernement et les pro-Morales décident de faire baisser la tension

Bolivie: le gouvernement et les pro-Morales décident de faire baisser la tension 1

Depuis maintenant plus d’une semaine les difficultés s’accumulent pour tenter de trouver de quoi manger dans la capitale La Paz et à El Alto, ville qui la jouxte. Mais, les autorités seraient parvenues à un accord avec des groupes communautaires qui bloquaient les axes routiers. Un accord pour convoquer de nouvelles élections serait également proche.

Jeanine Añez, qui s’est proclamée présidente par intérim, est-elle en passe de tenir son pari ? Elle qui disait avoir pour principale mission de pacifier le pays.

Si l’on en croit la presse nationale ce samedi, les autorités intérimaires seraient sur le point de signer des accords avec des partisans d’Evo Morales qui bloquent depuis de nombreux jours les axes routiers. Des blocages qui ont pour conséquence des pénuries dans la capitale bolivienne et à El Alto, ce qui a provoqué également une inflation vertigineuse des produits de base.

LIRE AUSSI>>  Kim Jong-un dans un état critique après une chirurgie?

Il y a urgence, car selon le ministre du Développement productif plus de 2 000 camions sont bloqués sur l’axe routier reliant Santa Cruz à La Paz. Des camions qui, pour la plupart, transportent des aliments.

Un accord pour de nouvelles élections ? 

L’autre dossier qui semble également avancer concerne le projet de loi qui doit permettre de convoquer de nouvelles élections. Cette semaine deux projets de loi ont été élaborés, le premier par la présidence et le second par les élus du MAS, la formation politique d’Evo Morales, majoritaire dans l’hémicycle.

LIRE AUSSI>>  Venezuela: Le SEBIN, arrête le vice- président de l'Assemblée Nationale.

C’est sur la base de ces projets que les élus sont parvenus à élaborer vendredi 22 novembre un texte qui fait l’objet d’un consensus. Ce projet de loi doit être soumis au vote des élus. Un projet qui doit permettre l’élection de nouveaux membres du Tribunal suprême électoral et de convoquer, dans les plus brefs délais, de nouvelles élections.

Source: RFI

Partager