Accueil Éditorial Attention au radicalisme du SPNH

Attention au radicalisme du SPNH

Attention au radicalisme du SPNH 1

Qui aurait cru que des agents de la force publique retourneraient leurs armes contre les symboles et fonctionnaires de l’Etat haïtien?

Qui aurait cru qu’un groupuscule de policiers nationaux oublieraient tout de go les principes de l’utilisation d’une arme à feu?

Règle N°1
Une arme est toujours chargée.

Règle N°2
On ne pointe jamais une arme vers quelque chose qu’on ne veut pas détruire.

Règle N°3
L’index est hors du pontet tant que les organes de visée ne sont pas sur la cible.

Règle N°4
Être sûr de sa cible et de son environnement.
Qui aurait cru que le SPNH ferait de nos policiers des radicalistes qui ne respectent rien, pas même les vies humaines qu’ils sont tenus de protéger? Ils ont oublié leur serment d’allégeance aux lois de la République et le code de la déontologie policière. Car, tirer sur et gazer des édifices de l’Etat est un crime de haute trahison qui doivent être punis avec la dernière rigueur. C’est sans plus ni moins un acte terroriste qui devrait valoir ce que ca vaut, car mettre en danger la vie des fonctionnaires et employés de l’Etat n’est pas de l’apanage des policiers dignes de cet attribut. Triste ! honteux ! Et avilissant !

LIRE AUSSI>>  Le pays-lock, le kidnapping, l’opposition politique…et plus loin l’apocalypse

La règle #2 veut que l’on ne pointe son arme seulement sur ce que l’on souhaite détruire, annihiler ou stopper et comment comprendre qu’ils ouvrent le feu sur des véhicules appartenant aux officiels et fonctionnaires de l’Etat ? Ce sont donc des assassins et des terroristes qui ne sont plus mus du respect de la vie des autres car, insensibles aux douleurs que peuvent causer leurs actes empreints de haine et d’inhumanité.

LIRE AUSSI>>  Le sénat haïtien: l'arroseur arrosé

Les responsables de ce syndicat factice doivent savoir que, tôt ou tard ils devront répondre de leurs actes attentatoire aux vies humaines. Car oganiser des mouvements de revendications est une chose, mais assumer les glissements dangereux qui en émanent est autre chose.

KéDar, Mars 2020

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.