Accueil Éditorial Assassinat de Jovenel Moïse : où en est l’enquête, quatre mois après...

Assassinat de Jovenel Moïse : où en est l’enquête, quatre mois après l’assassinat/exécution du président ?

Assassinat de Jovenel Moïse : où en est l'enquête, quatre mois après l'assassinat/exécution du président ? 1

Port-au-Prince, le 7 novembre 2021.- Jovenel Moïse: un président, au service de la population, lapidé et assassiné par des étrangers avec l’aide des faux patriotes qui ont comploté contre lui. Cela fait quatre mois jour pour jour, Jovenel Moïse, président de la République d’Haïti, a été assassiné/exécuté par un goupe de mercenaires. Cet assassinat/exécution est tout de même un acte transnational, c’est l’œuvre des collaborateurs et anciens collaborateurs de la DEA, qui est une division du ministère de la justice des États-Unis. Quelques uns parmi ces mercenaires bossent aussi pour le gouvernement colombien du président Iván Duque Márquez, il est inutile de se demander comment une chose pareille est possible.

Ces terroristes tuent le président Jovenel Moïse au nom de la DEA, citant DEA sans avoir eu des rapports avec l’ambassade des États-Unis en Haïti est impossible, dont l’apport de l’ambassade américaine à cet acte crapuleux doit être questionné. Qui peut comettre un crime pareil à la barbe et le nez des États-Unis sans qu’ils ne sont pas au courant ? Sans leur bénédiction ? Il faut en douter. Analyser cette exécution crapuleuse c’est savoir répérer les menteurs. Cet assassinat est financé par des dispositions légales en Floride, maintenant le FBI ne pourrait pas retracer l’argent. Ridicule. Inadmissible. Tous les Haïtiens ne sont pas dupes.

LIRE AUSSI>>  A quand un front commun contre le grand banditisme armé?

À quel moment Haïti peut parler de relation avec une puissance étrangère ? Ça c’est colonisé, c’est l’esclavagiste moderne. Aussi choquant, à chaque réunion des mercenaires avant d’exécuter Jovenel Moïse, le drapeau des États-Unis apparait toujours dans leurs photos. Pourquoi le drapeau est toujours à côté d’eux ? Qui a dirigé cet assassinat/exécution ? Qui est le vrai colonel Mike que tous les mercenaires parlent de lui ? et où est-il ? Pourquoi le FBI n’a pas encore arrêté ces trois hommes, le vénézuelien Antonio Enmanuel Intriago Valera propriétaire de la CTU Security ; le colombien Arcángel Ortiz Pretelt et l’équatorien Walter Ventemilla ? Tout le monde sait que les trois vivent aux États Unis. Depuis quand il est difficil pour le FBI et la CIA de localiser des gens qui vivent sur leur territoire ? Où est le rapport du FBI ? Comment peut-on oser humilier les Haïtiens de la sorte? Des millions d’Haïtiens se saignent à cause de cet assassinat/exécution.

Le premier Ministre, Ariel Henry présumé assassin du président Jovenel Moïse est une tâche dans l’histoire Haïtienne moderne, d’autant que ce criminel ne rend pas encore de compte à la justice Haïtienne jusqu’à maintenant. Voilà, l’enquête est en cours mais toujours bloquée dans le tiroir de la justice Haïtienne et dans les cables des États-Unis d’Amérique pour protéger leurs complices.

LIRE AUSSI>>  Insécurité: qui sera le prochain ou la prochaine victime ?

L’ingérence du Core Groupe couvre les hauts fonctionnaires délinquants et les criminels, c’est un problème qui contribue à saper l’autorité de l’État en Haïti. Encore des relations entre pays qui crachent dans la souverainneté de l’autre et c’est ça être en démocratie. Dans n’importe quel autre pays en exécutant un président ainsi serait synonyme de guerre. Il est temps de porter plainte à la Cour Internationale de Justice. Assez d’hypocrisie et d’être les toutous des étrangers qui colonisent Haïti et de leurs idéologies mortifères.

La mort du Président Jovenel Moïse ne doit pas et ne devra pas passer comme une lettre à la poste. Cela prendra du temps, la lumière finira par jaillir un jour.

L.H.I.

Antenne 509 / A509
L’information en un clic !

Partager