Accueil Éditorial André Michel, l’ogre de la division, de la violence aveugle et du...

André Michel, l’ogre de la division, de la violence aveugle et du chaos

André Michel, l'ogre de la division, de la violence aveugle et du chaos 1

Seuls Dieu et les imbéciles ne changent pas. Or, André Michel n’est pas Dieu. N’en déplaise à ses fervents disciples qui trouveront certainement à en redire.

Si l’on devait comptabiliser les torts qu’il a causés à Haiti dans ses diatribes violentes et son inclinaison pour le va-t-en-guerre, il finirait en prison pour incitation à la violence et destruction de biens privés et publics. Ne croyant pas au dialogue, il s’inscrit toujours en faux contre toute velléité de la part de ses compagnons de lutte tentant à s’ouvrir à l’appel au dialogue du Président de la République.

Souvenez-vous de son tweet dans lequel il a mentionné l’ancien bâtonnier de Port-au-Prince qui, selon lui, a choisi son camp, en acceptant de discuter avec Jovenel Moïse pour les besoins d’une nouvelle constitution.

LIRE AUSSI>>  Haïti: il y a une absence totale de lucidité d'élitisme

L’ogre André Michel est intransigeant, hermétique à tout dialogue, sauf ceux qui imvitent la population à mettre le pays à feu et à sang. Combien de fois a-t-il invité d’autres personnes à lui prêter main forte dans son combat interminable, avec pour objectif de réduire le pays en cendres.

Aussi, le vocabulaire d’André Michel n’a-t-il pas évolué, car depuis cinq ans, il ne connaît qu’un mot et vous devinez facilement qu’il s’agit de TRANSITION. Sous le régime de Martelly, il se battait pour la transition. Sous Privert, il se battait pour une autre transition dans la transition. Aujourd’hui encore, il met tout le paquet: violence verbale, incitation à la violence et des pratiques peu recommandables à la recherche d’une autre transition. Preuve que la transition est la seule façon pour lui de pouvoir respirer convenablement et de pouvoir se tirer d’affaires.

LIRE AUSSI>>  Le droit de syndiquer, cette patate chaude aux mains des flics

Le nom d’André Michel est assimilable au chaos, à des luttes, trop souvent vides de sens, à de l’intransigeance caractérisée et à de l’intimidation. André Michel intimide ses adversaires et menace toujours de réprésailles toute personne qui tend à s’éloigner de son appétit pour la destruction.

KéDar, Octobre 2020
©️tous droits réservés

Antenne509/A509
L’information en un clic !

Partager