Accueil Éditorial A quand un front commun contre le grand banditisme armé?

A quand un front commun contre le grand banditisme armé?

A quand un front commun contre le grand banditisme armé? 1

Il est clair que nous croulons sous la coupe réglée des bandits armés qui peuplent nos quartiers et qui prennent leurs pieds aujourd’hui, à la faveur du mouvement de pays-lock orchestré par Don Kato et consorts. Un mouvement qui est essentiellement fait de violences exacerbées et de déraison politique devant conduire au départ du Président de la République. La violence étant sa trame ne saurait accoucher que de ce cauchemar que nous vivons aujourd’hui, les yeux grand ouverts: hausse de kidnapping et d’assassinats en veux-tu en voilà.

Les membres de l’opposition ont leur mot à dire dans ce qui est devenu notre bête noire et notre tourment quotidien. La hantise de la mort nous guette et nous fait peur – aussi, devons-nous réagir pour damer le pion à nos bourreaux qui, de toute évidence, nous empoisonnent l’existence. Il nous est tellement plus facile de détruire les entreprises privées et publiques, de répondre, par la violence aux policiers nationaux, pour de petites bavures ou malentendus qu’ils se sont permis même involontairement. Regardez comment il est aisé de mettre le feu aux commissariats et véhicules de police, de mettre la ville à feu et à sang pour un oui ou non, ou peut-être parce qu’un leader politique mécontent nous dit de le faire ou parce que nous n’aimons pas telle personne ou telle chose.

LIRE AUSSI>>  Haiti: Quand la peur d'être kidnappé décourage la diaspora de se mettre à l’abri du coronavirus

Les bandits armés nous empoisonnent l’existence. Nous devons empoisonner les leurs par tous les moyens. Nous valons plus qu’ils ne valent et nous sommes de bons citoyens qui ne demandent qu’à vivre notre vie en toute sérénité, sans peur, sans stress et loin de la hantise de la mort qui, aujourd’hui met une sourdine à notre liberté. Faisons front commun contre les bandits armés et les kidnappeurs de tout poil qui nous endeuillent, violent nos filles, nos femmes, et qui tuent nos enfants. Empoisonnons-les et faisons de leurs vies un enfer. Nous connaissons leurs tanières, leurs vices et leurs points G.

LIRE AUSSI>>  Des élus haïtiens sans conscience au sommet

Appliquons-leur la zero tolerance où qu’ils soient et où qu’ils aillent sans leur demander quoique ce soit, parce qu’ils sont nos bourreaux, nos rabat-joies et nos pires cauchemars. « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, à nous soutenir dans pareilles circonstances, à repousser les dangers qui nous menacent, sinon nous mourrons ensemble comme des idiots ». Supportons les forces de police dans des opérations contre le grand banditisme armé. Supportons-les pour réapproprier nos habitudes, notre vie d’avant et nos humeurs perdues dans les méandres de l’insécurité.

KéDar, 17 Février 2020

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.