Accueil Éditorial 7 février 2021 est à la fois si proche mais si loin

7 février 2021 est à la fois si proche mais si loin

Port-au-Prince, le 2 février 2021.- La démocratie est une hypothèse à regarder car la société haïtienne est sur le fil du rasoir de 1986 à nos jours. À chaque fois c’est la même politique de gestion dans les rues « voye ale », cela démontre que le mot le plus populaire en Haïti c’est « aba ». C’est dur de voir un pays, comme Haïti, qui a connu une épopée merveilleuse, c’est décliné en un pays invivable à cause de la politique.

L’idéologie de l’opposition mène Haïti à la perte. Surtout que la formule assumée est idiote en barricadant les gens chez eux, dans leur logement et leur département bouclé, ces mesures ce sont la re-confirmation de l’incompétence de l’ opposition qui déjà n’est pas crédible dans les yeux de la société.

La pensée unique et/ou obligatoire de l’opposition prouve à quels points leurs membres sont loin de la réalité. Et les haïtiens prenent conscience que l’opposition haïtienne depuis sous la présidence transitoire de Jocelerme Privert, de mars 2016 à 7 février 2017, a écrit le dossier de la transition qu’elle voudrait proclamer aujourd’hui, mais à minima celles et ceux qui la demandent devraient au moins avoir une représentativité nationale pour aller dans les élections ce qui est loin d’être le cas de ces bouffons nationaux.

LIRE AUSSI>>  Une nouvelle mission pour calmer les belligérants

Tout ce beau monde feint d’oublier :
1- La durée du mandat provisoire de Jocelerme Privert;

2- Rupture à l’ordre constitutionnel sous la présidence provisoire de Jocelerme Privert;

3- Selon l’accord du mandat de Privert le deuxième tour devait se réaliser le 14 mai et laisser le pouvoir le 30 juin;

4- L’annulation du premier tour du scrutin présidentiel, tenu le 25 octobre 2015;

LIRE AUSSI>>  Haïti de personnalités surpayés pour des travaux inutiles

5- Nouveau Décret électoral qui stipule la rupture pas de continuité;

6- L’Arrêté de Privert sur les deux tours;

7- Ce même décret promulgue les différentes dâtes pour les deux tours électoraux (novembre 2016 et janvier 2017)

Maintenant la question corolaire à la position oppositoire, on suppose que sous la présidence provisoire de Jocelerme Privert ces élections ont été réalisé en novembre 2018, soit deux ans plus tard, la durée du mandat de l’élu à la présidence serait de combien de temps ?

7 février 2021 est déjà proche pour les citoyens haïtiens mais 7 février 2022 est si loin pour les membres de l’opposition, le seul moyen qu’il prendra le pouvoir ce sera en allant dans les élections. La transition n’est pas à l’ordre du jour géopolitiquement parlant.

L.H.I

Antenne509/ A509
L’information en un clic !

Partager