Accueil Éditorial 2019 s’en va et c’est tout

2019 s’en va et c’est tout

2019 s'en va et c'est tout 1

L’année 2019 ressemble à toutes les autres, sans un pouce de plus, sans une goutte de joie de plus et sans une peine de moins.

Car, nous y avons connu les mêmes douleurs, les mêmes déceptions, les mêmes peurs, sinon plus et les mêmes joies entre parenthèse.

Le kidnapping, l’insécurité dans nos rues et le  » fameux Pèlebren » ne sont pas encore de l’histoire ancienne et ne sont pas prêtes de l’être non plus.

Pire encore, le pays-lock vient s’ajouter à nos déboires et à nos peines. Que c’est triste !

Le déchouquage refait surface. Il n’avait même pas disparu et nous ne l’avons jamais quitté non plus.

Les manifestations de rues se font de plus en plus violentes, les tueries orchestrées par des bandits armés, couvés et maternés par la politique embrasent nos quartiers et l’assassinat indigne de nos policiers et en plus des citoyens revenant des banques commerciales parlent plus fort que les mots.

LIRE AUSSI>>  Son Excellence, fini le temps des promenades improductives…passons aux choses sérieuses

La politique, n’en parlons pas, elle nous fait toujours mordiller la poussière, ça n’a pas changé non plus.

La presse locale n’est pas en reste, non plus, elle fait l’apologie des bandits armés et de leurs crimes, à longueur de journées. Elle encourage les bandes armées à aller plus loin et plus fort. Bref, elle fait d’eux des Héros des bidonvilles. On aura tout entendu !

Haiti ressemble à ce qu’elle était après les années 86: une chaudière bouillante et un baril de poudre que la moindre étincelle pourrait faire sauter. Heureusement, cette étincelle était sous plusieurs verrous et n’a donc pu atteindre le baril de poudre qui courait les rues. Mais ce n’est que partie remise, parce que l’on n’a pas appris des erreurs du passé. On n’en a rien appris et c’est triste.

LIRE AUSSI>>  Haiti: Quand la peur d'être kidnappé décourage la diaspora de se mettre à l’abri du coronavirus

Que 2020, s’annonçant déjà difficile, soit différente de toutes les autres et nous apporte le souffle nécessaire pour pouvoir trouver les raisons de sourire aux autres et de les faire sourire autant que nous le pouvons.

Puissent santé, prospérité, réconciliation, paix et amour nous accompagner durant les 365 jours de l’an 2020 et nous donner toutes les raisons de croire et d’espérer.

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2020!

Al Jean Gilles

Partager