Accueil Société MARGINALISATION PROFESSIONNELLE

MARGINALISATION PROFESSIONNELLE

Selon le dictionnaire de Larousse marginaliser est: « situer quelqu’un en dehors du centre d’une activité, c’est-à-dire de le mettre à l’ écart ». Si nous basons sur cette définition nous le constatons en Haïti comment les professionnelles sont marginalisés pour mettre à l’œuvre les sans-diplômes. 

La grande question qu’on pose : la marginalisation professionnelle est-elle une fatalité ? Durant des années, il y a tellement d’écrits et de débats sur ce thème complètement oublié en Haïti. La nature du système politico-social haïtien guide cette thématique de la marginalisation professionnelle. Le pouvoir politique haïtien ne mise presque plus sur la formation des cadres dans l’administration publique. Nous ne pouvons pas relever les défis des évolutions politico-socio-économiques.

LIRE AUSSI>>  L' Ambassade des États-Unis à Port-au-Prince ferme ses porte à cause du coronavirus

 Lorsque nous examinons, le secteur privé qui prend des professionnels pour leur fonctionnement, en d’autres mots, il focalise sur une politique de formation et développement des ressources humaines, qui corresponde à des compétences concrètement identifiés et quantifiés pour pouvoir donner le meilleur d’eux-mêmes. 

MARGINALISATION PROFESSIONNELLE 1
Photo d’illustration : Pixabay

Les critères de la compétence n’engendrent plus, dorénavant, une condition nécessaire et suffisante d’accès à une fonction dirigeante (étatique), en d’autres termes avoir un diplôme ça ne vous sert à rien dans une société comme la nôtre, quel que soit le secteur d’activité. Les illettrés, le clanisme, les démagogues, les casseurs,… se sont succédés à la connaissance et au savoir. Dans les institutions étatiques, en vérité, les compétences commencent à disparaitre du lexique politico-socio-économique du pays. La marginalisation professionnelle provoque la dérive de notre système étatique, le savoir et la connaissance scientifique et technique n’intègrent pas la fonction publique, donc c’est une fatalité totale et obscure. 

LIRE AUSSI>>  L' ONU va envoyer une nouvelle mission en Haïti

Cette démarche permet que beaucoup de compétences laissent le pays pour aller vivre ailleurs, c’est-à-dire la fuite de cerveaux. L’ administration publique haïtienne ne peut pas donner de résultats, car il s’est vidé de sa substance cérébrale. Donc, l’improvisation s’installe comme mode de gestion. C’est une forme d’exclusion qui génère automatiquement la paupérisation de la société.
 
A509

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.